blog·cinéma

Mes citations favorites de films (Part 1)

Comme vous le savez, je suis une fan de cinéma. J’adore regarder des films et des séries tv (je suis plus séries tv que films d’ailleurs), ça me permet vraiment de m’évader.
Il y a eu des périodes dans ma vie où j’étais vraiment à fond dans les séries, à tel point qu’il ne se passait pas un jour sans que je regarde la télé. J’étais devenue totalement accro.
Ces périodes sont belles et bien passées mais comme je suis une personne d’assez nostalgique, j’ai décidé de réunir les meilleures citations de films et surtout de séries tv afin de me rappeler pourquoi nous sommes pour la plupart tous si accrocs à ces shows.

Je vous préviens tout de suite, j’ai sélectionné des citations assez « profondes », qui traitent du sens de la vie dans sa globalité, et qui vont sûrement vous paraître assez cucul ou autre mais j’assume, je suis sûre que vous aussi vous les adorez au fond !

Certaines citations (la plupart à vrai dire) sont illustrées en vidéo, j’ai trouvé ça plus sympa que de simplement les lire, et si vous ne connaissez pas la série, cela vous permet en même temps de vous mettre dans l’ambiance et de la découvrir.


« Dans le monde il n’y a pas d’un côté le bien et le mal, il y a une part de lumière et d’ombre en chacun de nous. Ce qui compte c’est celle que l’on choisit de montrer dans nos actes, ça c’est ce que l’on est vraiment. »

Harry Potter et L’ordre du Phoenix, Sirius Black.

 

« Nous sommes tous à la recherche de cette personne unique qui nous apportera ce qui nous manque dans notre vie. Et si on ne parvient pas à la trouver on n’a plus qu’à prier pour que ce soit elle qui nous trouve… »

Desperate housewives, Gabrielle à Bree.

 

« Oublie un peu tous ces idiots, ils verront jamais que ce qu’ils veulent voir, même si tu voulais tout changer en toi, tout ce que tu es, ça ne leur suffirait pas, ils se foutent que tu changes. »

Pretty Little Liars, Emily à Toby.

 

« Je n’ai pas peur de mourir, j’ai peur de ne pas avoir assez vécu. »

Mr. Nobody, Nemo Nobody.

 

« Les peuples ne devraient pas avoir peur de leurs gouvernements. Les gouvernements devraient avoir peur du peuple. »

V pour Vendetta, V.

 

Charlie Chaplin (Discours) – Le Dictateur 

« Espoir… Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n’est pas mon affaire. Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur. Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne. Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l’avons oublié.

L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang. Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes. Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques. Nous sommes inhumains à force d’intelligence, nous ne ressentons pas assez et nous pensons beaucoup trop. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité.

Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualités humaines, la vie n’est plus que violence et tout est perdu.

Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des autres, ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l’être humain, que dans la fraternité, l’amitié et l’unité de tous les hommes.

En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, des millions d’hommes, de femmes, d’enfants désespérés, victimes d’un système qui torture les faibles et emprisonne des innocents.

Je dis à tous ceux qui m’entendent : Ne désespérez pas ! Le malheur qui est sur nous n’est que le produit éphémère de l’habilité, de l’amertume de ceux qui ont peur des progrès qu’accomplit l’Humanité. Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront et le pouvoir qu’ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples. Et tant que des hommes mourront pour elle, la liberté ne pourra pas périr. Soldats, ne vous donnez pas à ces brutes, à une minorité qui vous méprise et qui fait de vous des esclaves, enrégimente toute votre vie et qui vous dit tout ce qu’il faut faire et ce qu’il faut penser, qui vous dirige, vous manœuvre, se sert de vous comme chair à canons et qui vous traite comme du bétail.

Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, ces hommes machines avec une machine à la place de la tête et une machine dans le cœur.

Vous n’êtes pas des machines.

Vous n’êtes pas des esclaves.

Vous êtes des hommes, des hommes avec tout l’amour du monde dans le cœur.

Vous n’avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain, ce qui n’est pas fait d’amour.

Soldats ne vous battez pas pour l’esclavage mais pour la liberté.

Il est écrit dans l’Evangile selon Saint Luc « Le Royaume de Dieu est dans l’être humain », pas dans un seul humain ni dans un groupe humain, mais dans tous les humains, mais en vous, en vous le peuple qui avez le pouvoir, le pouvoir de créer les machines, le pouvoir de créer le bonheur. Vous, le peuple, vous avez le pouvoir, le pouvoir de rendre la vie belle et libre, le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure.

Alors au nom même de la Démocratie, utilisons ce pouvoir. Il faut tous nous unir, il faut tous nous battre pour un monde nouveau, un monde humain qui donnera à chacun l’occasion de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité.

Ces brutes vous ont promis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir : ils mentaient. Ils n’ont pas tenu leurs merveilleuses promesses : jamais ils ne le feront. Les dictateurs s’affranchissent en prenant le pouvoir mais ils font un esclave du peuple.

Alors, il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses. Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales, pour en finir avec l’avidité, avec la haine et l’intolérance. Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur. Soldats, au nom de la Démocratie, unissons-nous tous ! »

 

V pour Vendetta

« Bonsoir Londres. Permettez-moi tout d’abord de vous présenter mes excuses pour cette interruption. J’aime, comme beaucoup d’entre vous le confort du train-train quotidien, le sentiment de sécurité et la tranquillité que procure ce qui est familier et répétitif. Je les apprécie, comme tout à chacun. Mais dans cet esprit de commémoration qui prévoit que les événements importants du passé, habituellement associés à la mort d’un individu, ou à la fin de quelque horrible bataille sanguinaire, soit célébré par de sympathiques congés, j’ai pensé que nous pourrions célébrer ce cinq novembre, jour hélas oublié, en consacrant un court instant de notre vie quotidienne à nous asseoir et bavarder un peu. Il existe bien sûr des personnes qui ne veulent pas que nous parlions. Je soupçonne qu’en ce moment même, des ordres sont aboyés dans des téléphones et que des hommes armés vont bientôt se mettre en route.

Pourquoi ? Parce que, même si l’on peut substituer la matraque à la conversation, les mots conserveront toujours leur pouvoir. Les mots sont le support de la compréhension et pour ceux qui les écouteront l’énonciation de la vérité. Et la vérité c’est que quelque chose va très mal dans ce pays, n’est ce pas ? 

Cruauté et injustice. Intolérance et oppression. Et la où, auparavant, vous aviez la liberté de faire des objections, de parler comme bon vous semblait, vous avez maintenant des censeurs, des systèmes de surveillance vous contraignants à la conformité et solicitant votre docilité. Comment est-ce arrivé ? Qui est à blâmer ? Bien sûr, il y a ceux qui sont plus responsables que les autres et qui devront en rendre compte mais… 

Encore dans un souci de vérité, si vous cherchez le coupable, regardez simplement dans un miroir. »

 

 

V pour Vendetta, V.

 

 

« Profite de chaque jour il y aura peu de lendemain. »

Desperate Housewives Saison 5×19Desperate Housewives, Edie à Gaby.

 


One Tree Hill (Les Frères Scott) – Saison 2×22 

 

One Tree Hill (Les Frères Scott)

« A ce moment précis, il y a 6 470 818 671 personnes dans le monde. Certains prennent peur. Certains rentrent chez eux. Certains racontent des mensonges pour s’en sortir. D’autres font simplement face à la vérité. Certains sont des êtres maléfiques en guerre avec le bien, et certains sont bons et luttent contre le mal. Six milliards de personnes dans le monde, six milliards d’âmes. Et parfois… il ne vous en faut qu’une seule. » 

Les Frères Scott, Peyton Sawyer.

 

Les Frères Scott – Saison 5×13

 » Peyton : Faites un vœu et gardez le dans votre cœur. Souhaitez tout ce que vous voulez, tout ce que vous voulez.
Lucas : Ca y est c’est fait ? Parfait, maintenant croyez sincèrement que vos vœux vont se réaliser. On ne sait jamais où on verra le prochain miracle, le prochain sourire. Le prochain rêve qui se réalise.
Peyton : Si vous croyez que ça peut arriver à chaque instant, que vous ouvrez votre cœur et votre esprit à cette simple possibilité, à cette certitude, Brooke : Peut-être que votre souhait se réalisera.
Nathan : Le monde est un endroit magique, il suffit d’y croire. Alors, faites un vœu. Ca y est ?
Hailey : Parfait. Il ne vous reste qu’à y croire, de tout votre cœur. « 

Les Frères Scott.

 

Les Frères Scott

« George Bernard Shaw a écrit : Il y a deux tragédies dans la vie. L’une, est de ne pas réaliser ses rêves. L’autre, de les réaliser. Je pense que Shaw s’est fait briser le cœur une ou deux fois. Je pense que Shaw n’avait rien compris. Parce qu’à mon avis, les tragédies, ça fait partie de la vie. On ne va pas baisser les bras parce qu’on est malheureux non. Je me suis rendu compte d’une chose. Quand on vous brise le cœur, il faut se battre de toutes ses forces et s’accrocher à la vie. Parce qu’elle continue, quoi qu’il arrive. Et cette douleur qui vous déchire, elle fait partie de la vie aussi. Tout comme la peur et le mal être. Toutes ces sensations qui sont là pour nous rappeler que les choses s’arrangeront et que ça vaut le coup de continuer à se battre. Shaw avait raison. Dans notre quête effrénée des objets de nos désirs toutes ces choses qui pensons-nous améliorent nos vies, l’argent, la reconnaissance, la gloire. Nous perdons de vue ce qui importe vraiment, les choses simple de la vie, comme l’amitié, la famille, l’amour. Toutes ces choses que nous avions probablement déjà. C’est vrai, perdre ce dont on rêve est tragique. Mais réaliser ses rêves, je pense qu’on ne peut rien souhaiter de mieux. Cette année j’ai rêvé de trouver l’amour. De plongé mon âme dans une autre, et de réveiller un cœur anesthésié par la peur de souffrir. Mon rêve s’est réalisé. Et si ça c’est une tragédie, alors je souhaite la connaître à nouveau. Parce qu’il n’y a rien de plus précieux au monde. »

Les Frères Scott.

 


Les Frères Scott – Discours de Brook

 


One Tree Hill (Les Frères Scott) – Saison 3×15 – Whitey

 


One Tree Hill (Les Frères Scott) – Saison 3×06

“Dans la nuit qui m’environne, dans les ténèbres qui m’enserrent, je loue les dieux qui me donne une âme à la fois noble et fière prisonnier de ma situation, je ne veux pas me rebeller meurtris par les tribulations, je suis debout bien que blesser. En ce lieu d’eau propre et de pleurs, je ne vois qu’horreur et ombre les années s’annoncent sombrent mais je ne connaîtrais pas la peur. Aussi étroit soit le chemin. Bien qu’on m’accuse et qu’on me blâme. Je suis le maître de mon destin, le capitaine de mon âme. « 

 


Grey’s Anatomy – Saison 6×02

 


Grey’s Anatomy – Saison 7×01 « Les gens ne changent pas. »

« Quand on dit des choses comme : « Les gens ne changent pas» ça rend fou les scientifiques… Parce que le changement est littéralement la seule constante de la Science. L’énergie, la matière, ça change toujours… Ça se transforme, fusionne, évolue, périe. C’est le fait que les gens essaient de ne pas changer qui n’est pas naturel. Le fait de s’accrocher à ce que les choses étaient au lieu de les laisser être ce qu’elles sont… Le fait de s’accrocher à de vieux souvenirs au lieu d’en créer de nouveaux… Le fait de persister à croire en dépit de toutes les données scientifiques que tout est permanent dans ce monde. Le changement est constant. Comment on vit le changement… Ne dépend que de nous. On peut voir ça comme la mort, ou comme une seconde chance qui s’offre à nous. Si on ouvre nos mains, qu’on lâche prise, qu’on l’accepte, ça peut être comme une décharge d’adrénaline, comme si à tout moment, on pouvait avoir une seconde chance… Comme si à tout moment, on pouvait renaître. » – Grey’s Anatomy.

 


Esprits Criminels – Toutes les citations Saison 1 en FR

 


Esprits Criminels – Toutes les citations Saison 2 en FR

 


Esprits Criminels – Toutes les citations Saison 3 en FR

Et vous, quelle est ou quelles sont vos citations favorites  ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s