Publié le

10 Youtubeuses à suivre en 2018

EnjoyPhoenix, Sananas, Emma CakeCup, Chloé B… non, bien que j’apprécie parfois regarder certaines de leurs vidéos, j’ai préféré te faire ma propre sélection de youtubeuses que j’aime beaucoup suivre. Pour certaines, je les suis depuis un bon moment maintenant, mais il y en a aussi d’autres que j’ai découvertes plus récemment.

Je n’ai jamais trop passé ma vie à traîner sur YouTube (bon, j’avoue que si, mais c’était juste pour m’enchaîner des TEDx, ça compte? :p) Maaais j’aime bien quand même de temps en temps me divertir ou apprendre des choses en allant sur cette plateforme. Je trouve que le biais de la vidéo est un bon moyen de communication pour faire passer des messages, encore plus quand ce sont des messages qui ont une forte valeur ajoutée ou qui sont destinés à impacter des personnes de façon positive.

Bref, je n’ai pas grand chose à rajouter à ce sujet, à part que j’annonce (promis je vais m’y tenir le plus possible !) que je suis en train de reprendre en main ma chaîne YouTube. Je vais essayer la faire passer à un level supérieur tant au niveau du contenu, que de la qualité de l’image et du montage. J’ai toujours voulu filmer pleins de choses que j’avais à dire sur des sujets qui m’importent tant, mais je n’ai jamais trop eu le courage de le faire jusqu’à présent. Mais, cette fois-ci je me sens prête ! Si jamais ça t’intéresse, le lien de ma chaîne est ici 🙂

Voici donc mon top 10 des youtubeuses à suivre (selon moi)

1. Leslie Tilt

leslie-tilt-heloitsmytree

Elle aborde le développement personnel aussi bien avec aisance qu’avec humour sur sa chaîne. Image de soi, amour propre, sexualité mais aussi relations sociales et sensibilisation (à la drogue, au féminisme…), elle manipule ces sujets avec adresse tout en parvenant à nous faire prendre du recul sur la situation sans en faire pour autant quelque chose de dramatique. Je dis OUI à sa bonne humeur et à sa communication positive !

2. Easy Blush

easy-blush-heloitsmytree

Une vraie pépite ! En plus d’être la joie de vivre incarnée, elle traite de sujets différents mais complémentaires et toujours très intéressants. Des recettes de cuisine healthy, à des tutos make-up simples et faciles à reproduire chez soi (elle est maquilleuse TV/cinéma), elle publie également des covers sur sa chaîne, accompagnée de sa guitare. Pas grand chose à rajouter à par te conseiller d’aller la suivre sur YouTube et ses réseaux sociaux (son compte instagram est ).


3. Léna Situations

lena-situations-heloitsmytree

Ahhh sacrée Léna ! Depuis que je l’ai découverte fin août/début septembre, j’ai du mal à me passer de ses vidéos (toutes, oui, oui, même les lookbook alors que de base ce n’est pas vraiment ma tasse de thé). Même ses vlogs sont quasi tous marqués lus sur mon compte YouTube, c’est pour dire ! ahah. Bref, son pep’s, son énergie super positive (+=+, son symbole est même devenu une référence pour beaucoup de personnes qui la suivent, moi y compris). Léna si tu me lis, ne t’arrête pas ! Continue ce que tu fais, que ce soit tes vidéos, articles ou autre, même si tu veux animer un talk-show ou quoi, je suis même partante pour t’accompagner 😉


4. La Carologie

la-carologie-heloitsmytree

Pour avoir eu l’occasion de la rencontrer en vrai, je peux te dire qu’en plus de faire des vidéos impactantes, c’est un amour ! Elle est toujours là pour ses abonné(e)s, toujours au taquet et pleine de vitalité. Elle parle souvent de spiritualité mais pas que, des sujets tels que le sexisme, le féminisme lui sont aussi très chers. Le combo parfait se termine avec sa catégorie « Dans la tête de : » où elle invite d’autres youtubeurs-euses sur sa chaîne, afin de leur donner la parole et leur permettre de s’exprimer de façon authentique, sans filtre. Carolina, c’est son vrai nom, continue sur cette voie, je pense que tu n’as pas idée du nombre de personnes que tu impactes 🙂

5. Hellcat

hellcat-heloitsmytree

Je ne me souviens plus vraiment quand est-ce que je l’ai découverte exactement, mais je me rappelle être tombée sur une de ses vidéos tutos où elle expliquait comment créer, s’inspirer de l’intro des youtubeurs pour faire sa propre intro. Elle parle aussi de mode où elle teste des marques de vêtements de « baddies », ces filles quasi parfaites que tu vois partout sur instagram #postbad. Elle donne son avis sincère sur celles-ci, c’est ça que j’apprécie le plus. Elle est déjà super douée en montage vidéos etc alors qu’elle a à peine 17 ans. Franchement, super boulot, j’ai hâte de continuer à suivre son évolution.

6. DazzlingDrew

dazzling-drew-heloitsmytree

Booon en plus d’être douce et posée quand elle parle, quand elle publie des vidéos de LA quand elle était étudiante là-bas, de son voyage en Grèce avec Chloé B (autre youtubeuse et instagrammeuse française assez connue), ou même quand elle visite Barcelone avec son copain, ses publications font tout simplement rêver. De la sélection des images, au montage, en passant par le choix des musiques, tout est coordonné ! Je ne sais pas si tu as remarqué, mais dans cette sélection, il y a quand même pas mal de ces youtubeuses qui sont orientées lifestyle, c’est-à-dire qui donnent souvent des conseils sur des choses que l’on vit au quotidien. Que ce soit à propos des relations (amicales, amoureuses), ou encore comment prendre soin de soi grâce à la mode ou par le biais de produits de beauté, elles ont toutes leurs propres astuces qu’elles décident de nous partager avec passion et bienveillance. YouTube n’est peut-être qu’une plateforme de vidéos, mais ça n’en reste pas moins quelque chose d’utile, de divertissant (ça fait du bien quand même aussi), d’éducatif, et parfois même de nécessaire, surtout lorsque l’on compare cette plateforme à certains médias traditionnels tels que la télé par exemple.

7. Sara Dietschy

sara dietschy-heloitsmytree

Sara Dietschy, #peachyfam, sacrée Sara aussi ! Je l’ai découverte grâce à Anaïs, mon amie et associée de Lionsland, notre société d’agence-média. Elle l’inspire énormément dans son processus de création de contenu, quand elle créée elle-même des vidéos pour sa chaîne. En effet, Sara a du talent pour créer, c’est d’ailleurs grâce à ça qu’elle a connu un énorme pic dans ses abonnements le jour où elle a fait une vidéo sur Casey Nesitat. Elle  y imitait le célèbre vlogueur new-yorkais, désormais mondialement connu pour ses courtes vidéos hyper bien pensées. Elle a elle-même déménagé à New-York à son tour, sûrement pour obtenir beaucoup plus d’opportunités professionnelles, et on peut dire que ça marche super bien pour elle. Elle obtient aujourd’hui des contrats avec de grandes marques, elle a même travaillé à un moment donné en collaboration avec Adobe Premiere. Elle dédie la majorité de son temps à sa passion qui est la vidéo, elle nous montre aussi son studio de création (son « office » comme disent les américains), quand elle n’est pas en train de faire du skate dans NY. Une fille super cool et bourrée de talents, à suivre de très près !

8. Jahan Tea

jahan-tea-heloitsmytree

Jahan, aka une petite frenchie qui a totalement changé de vie depuis qu’elle habite au Canada, à Montréal. J’aime bien sa personnalité car c’est une fille qui sait ce qu’elle veut, où elle veut aller et pourquoi. Elle a pris une année de césure pour se consacrer à YouTube afin de voir où ça pouvait la mener et pourquoi pas en faire un métier à temps complet, d’après ce que j’ai compris. C’est chose réussite en tout cas puisque outre son nombre d’abonnés qui ne cesse de grimper, ce sont aussi ses vidéos qui s’améliorent. Je dirai plus qu’elle fait du divertissement, mais tu es tellement détendu(e) quand tu regardes sa chaîne que tu en oublies parfois de regarder l’heure. Et puis, ce que j’aime aussi chez elle, c’est que sa personnalité se reflète aussi dans sa manière de s’habiller. Elle n’hésite pas à se vêtir de crop-top, jean mom troué, à porter des faux-cils, piercing au nez, teindre ses cheveux en blond platine telle une vraie baddie, mais elle assume carrément ce côté-là !

9. Lysandre Nadeau

lysandre-nadeau-heloitsmytree

Egalement canadienne, son accent me fait toujours autant rire. J’avoue ne pas tout comprendre quand elle parle dans ses vidéos, mais elle est tellement drôle et bon enfant que ça passe super bien ! Pareil, elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, elle a très souvent la pêche et forme un super beau duo avec Jemcee son copain, aussi youtubeur. Ces deux-là ensemble déjà c’est la folie, mais quand le duo est réuni dans une même et seule vidéo, c’est encore pire (dans le bon sens :p). Ce qui est super cute chez elle, c’est qu’elle a beau avoir beaucoup d’humour, elle est aussi assez sensible et très touchante quand elle fait des stories où elle montre qu’elle a pleuré devant un film, du genre Hitch, ahah. Elle au moins, nous montre les dessous de la vraie vie, celle que l’on croit souvent parfaite lorsque l’on se rend sur les réseaux sociaux. Cela l’humanise davantage, donc c’est cool.

10. style tonic

style-tonic-heloitsmytree

Styleto, t’as pécho ?! Je ne sais pas pourquoi j’ai cette phrase en tête, mais c’est l’un de ses titres de vidéos quand tu te rends sur sa chaîne Youtube. Pour la décrire rapidement, je dirai qu’elle est fo-folle, drôle, authentique et spontanée. Je sais que ça fait un moment qu’elle est dans le YouTube game aussi maintenant, mais je ne la suivais pas auparavant. De toute façon comme dit plus haut, je ne suivais quasi presqu’aucun/aucune youtubeur/euse. Mais se retrouver devant une de ses vidéos est toujours un vrai bonheur, surtout devant ses vlogs de voyage, le rendu est tellement beau ! Je sais qu’elle doit passer beaucoup (trooop) de temps dessus, mais ça en vaut la peine.

Son compte instagram est aussi super pretty, il est gai, son feed a une jolie colorimétrie (un des seuls termes de photographie que je connaisse, donc je me permets de l’utiliser ici).

Et toi, quelles sont tes youtubeuses / vidéastes préférées ?

Publié le

Peut-on tout avoir dans la vie ?

Autrement dit, pourquoi ne peut-on pas avoir le beurre ET l’argent du beurre ?

Aussi lointaine que vienne cette expression, je me suis toujours posée cette question et je continuerai à me la poser pendant encore assez longtemps je pense…

Mais tout d’abord, je vais te donner la définition de cette fameuse phrase que j’ai trouvé sur le net (merci Ecosia et non Google ;)).

« L’usage de cette expression est très récent puisqu’il date du début des années 1980.
Le bon sens paysan veut qu’on ne puisse pas, honnêtement, vendre le beurre qu’on vient de fabriquer, en garder l’argent, mais garder aussi le beurre, histoire de pouvoir le revendre encore et encore. Vouloir toujours tout garder à soi, vouloir tout gagner sans rien laisser aux autres, c’est vouloir le beurre et l’argent du beurre. »

Tous les jours ou presque, depuis que je suis née limite, on me rabâche sans cesse qu’on ne peut pas tout avoir dans la vie. Qu’il faut obligatoirement faire des sacrifices et vivre dans la souffrance au moins à un moment donné, pour pouvoir après espérer une vie meilleure. Moi j’ai une question à te poser : POURQUOI ?

 

avoir tout ce que l'on veut dans la vie

Pourquoi faut-il forcément traverser des périodes douloureuses et attendre (quoi d’ailleurs, on ne sait pas forcément la plupart du temps), pour après peut-être voir la roue tourner et espérer voir arriver des événements plus heureux dans notre vie. La vie défile, le temps passe, les hauts et les bas s’accumulent… Le quotidien se parsème de routines et d’habitudes, encore faut-il choisir les bonnes.

Alors certains diront que c’est peut-être mon côté impatient qui ressort et qui te parle en ce moment même, mais ce côté-là, je l’ai tout le temps ou disons assez souvent, donc c’est bien plus qu’un simple trait de ma personnalité. Je ne sais pas s’il est bon ou mauvais, d’ailleurs ces adjectifs sont eux-mêmes subjectifs mais, je sais que j’ai cette facette en moi, de fille qui veut tout et qui rêve en grand depuis ma plus tendre enfance. Je l’ai longtemps renié en me disant qu’il fallait que j’arrête de trop rêver et de trop espérer mais tout ça, c’est plus fort que moi, je ne peux pas.

Effectivement, avec le temps, je pense qu’il faut savoir faire des sacrifices pour la ou les bonnes causes, pour atteindre les objectifs que l’on se fixe ou bien pour se challenger afin de devenir une meilleure version de soi-même. Mais là où je ne suis pas d’accord, c’est de dire aux autres et de se persuader que dans la vie rien n’est facile, rien n’est tout rose et qu’il faut forcément morfler pour y arriver.

la vie est rose

Personnellement quand j’entends ça, je suis plus découragée qu’autre chose, et j’ai plus envie d’arrêter ce que j’ai entrepris plutôt que de continuer. Mais je me dis que « l’espoir fait vivre » et que peu importe ce qu’il se passe, quoiqu’il arrive, cet espoir d’une vie meilleure que j’ai en moi brûle et brûlera encore, et je pense qu’il ne partira pas, jamais. Je m’y accroche aussi fort que je peux et j’y crois dur comme fer, jour après jour avec cette même détermination.

Alors oui, la vie n’est certes pas facile, ce n’est effectivement pas toujours tout rose et on ne vit pas dans le monde des Bisounours etc (malheureusement pour moi), mais au final je finis par être convaincue que tous ces bas, ces échecs, doutes et autre qui se mettent en travers de notre chemin sont là pour nous faire revenir à l’essentiel, ils nous aident parfois à retrouver notre route lorsque l’on s’est désalignés, ils sont aussi finalement là pour nous faire grandir.

tu peux tout avoir mais pas tout en même temps

Aussi, pour ne pas sentir que j’étais en train de partir toute seule dans un sorte de débat-monologue dans ma tête pendant que j’écrivais, et comme je n’aime pas publier quelque chose qui soit un minimum structuré et argumenté, j’ai été faire un tour sur des forums, et j’ai trouvé certaines réponses joliment formulées, en voici quelques-unes :

? Je pense qu’on peut tout avoir mais pas en même temps

? Je pense ainsi qu’il faut procéder par priorité, et essayer d’obtenir ce qui nous tient le plus à cœur »

? On peut tout avoir à condition de ne pas tout vouloir

? Si l’on ne peut pas tout avoir, alors autant d’essayer d’être

? Je ne pense pas que tout est accessible dans la vie! Sinon on serait déjà au paradis

Une autre réponse similaire : On ne peut tout avoir dans la vie, sinon les gens demanderaient à posséder la vie éternelle…

Pour compléter mon article, je te mets un lien vers ce post très bien écrit et qui explique à merveille le message que je veux finalement faire passer à travers cette publication.

Pour conclure, je finirai par confirmer une des citations de la grande Oprah Winfrey :

« Tu peux tout avoir, mais pas tout en même temps. »

Et puis de toute façon comme on dit, tout est relatif 😉

Et toi, qu’en penses-tu ? Es-tu plutôt satisfaite de ce que la vie te donne ? Crois-tu qu’il est possible de TOUT avoir dans la vie ?

Avec toute ma gratitude,

Je te souhaite une belle journée,
E.

Publié le

Birthday wishlist 20th?

Heyah, it’s been a while ! Juste un mois d’absence en fait, mais c’est déjà trop !

J’espère que tu vas toujours aussi bien et que tu profites de cette belle fin de mois d’août ensoleillé si tu as un peu de chance et qu’il fait beau chez toi..!

Ça fait maintenant 16 jours que j’ai la vingtaine, une année qui ne s’oublie pas. L’année du début d’une grande aventureee ! Qu’on soit clair(e)s, en réalité rien n’a changé dans ma vie depuis que j’ai eu 20 ans. Et pour moi, l’âge n’est pas forcément synonyme de maturité loin de là. Ça se passe avant tout au niveau du mindset.

Bref, aujourd’hui je voulais te partager une sélection de cadeaux que j’ai faites pour mes 20 ans. Même s’ils sont déjà passés, il n’est jamais trop tard pour les obtenir 😉

Je suis donc fière de te présenter ce que je pourrais appeler ma bucketlist de cadeaux, c’est parti !

1. Chaton roux

chaton roux
Parce que ça fait juste 3 ans que j’en veux un, ce n’est pas juste un caprice. En général j’ai pas mal d’idées de cadeaux et de vœux qui s’estompent plus ou moins au fil des mois et au bout d’un an je n’en parle plus. Mais avoir un animal de compagnie a toujours été quelque chose d’important pour moi, c’est une sensation que j’aimerais bien connaître.

2. Roadtrip New-York / Hamptons / Los Angeles

roadtrip USA

Je n’ai jamais fais NY ni les Hamptons mais les séries Gossip Girl et Revenge m’ont donné plus qu’envie d’aller y faire un tour. LA je n’y suis allée qu’une seule fois mais une journée c’est bcppp trop court.

3. Rencontrer Kristina Bazan / Caroline Receveur

kristina bazan et caroline receveur

J’aime bien leur personnalité, leur mindset et ce qu’elles dégagent. Les rencontrer et les interviewer serait pour moi une véritable plaisir et une jolie opportunité.

4. Lissage brésilien + coloration « bronde »

cheveux lisses

Parce que j’ai toujours rêvé d’avoir les cheveux lisses naturellement et d’avoir une couleur de cheveux plus claire avec des pointes blondes, pour moi c’est le combo parfait que je vais vite m’empresser de tester.

5. Saut en parachute

parachute

Juste pour affronter ma peur du vide et mon vertige naissant.

6. Lime crime

lime crime

Les meilleurs rouge à lèvres mat qui durent toute une journée. J’ai passé une journée entière à Disney avec, malgré les attractions il est resté intact ! 🙂

7. Séjour en Thalassothérapie / SPA / retraite méditative

thalasso

Une envie et un besoin qui se fait de plus en plus ressentir.

8. MacBook Pro 15″

macbook

Pour mes montages vidéos, éditer des photos et des post, répondre à des clients. Pratique et rapide, à emmener partout avec moi lors de mes voyages.

birthday wishlist

_________________________

Voilà pour cette sélection spéciale anniversaire ! J’ai mis pas mal de choses qui figurent déjà dans ma bucketlist, et pour une fois, ma wishlist ne se cantonne pas qu’à des choses matérielles. J’ai avant tout besoin de vivre des choses, avoir des souvenirs, vivre des moments forts, plutôt que de posséder beaucoup de choses qui au final se révèlent parfois assez futiles.

Même si ce n’est pas ton anniversaire, tu peux tout de même t’amuser à créer ta wishlist, faire une sélection de choses / objets que tu souhaites plus que tout avoir en ce moment, c’est aussi un bon exercice pour faire la différence entre ses vrais désirs et le reste 🙂

PS : Je pense juste changer un peu au niveau des articles publiés sur le blog et me concentrer davantage sur le concept de la bucketlist et sa réalisation, je te donnerai des conseils afin de t’aider à toi aussi passer à l’action pour enfin vivre la vie de tes rêves, réaliser ce qui compte le plus pour toi dans la vie. J’attends ta réaction en commentaires!
Sur ce je te dis à bientôt,

xX

Publié le

Un tatouage pour mes 20 ans ?

Hola !

Ça y est je ne m’arrête plus de publier, qu’est-ce qu’il m’arrive ? C’est juste que j’avais préparé quelques articles en avance mais je n’avais pas forcément eu le temps de les traiter et donc de les publier en temps et en heure. Bref, aujourd’hui j’ai envie de te parler d’un sujet tout en légèreté qui n’est pourtant lui pas à prendre à la légère, puisqu’il s’agit de… tatouages !

Alors tatouage, pas tatouage, c’est une question que je me pose pas mal en ce moment, sachant que je suis une fille qui a tendance à se lasser très vite, dans la vie en général, peu importe le domaine. Si je me tatoue, il faut donc que ce soit bien réfléchi pour que je ne puisse jamais le regretter c’est pour ça que j’attends encore un peu, et puis si je le fais ce sera pour marquer le coup de mes 20 ans, donc c’est-à-dire pas avant le mois d’août, et encore.

Je vais attendre un moment où il fera beaucoup moins chaud parce que je n’ai pas vraiment envie de me retrouver avec un tatouage qui bave sur ma peau. Je veux aussi que ce tatouage ait une signification particulière, bien plus profonde que juste marquer mes 20 ans en fait. Je veux que ce symbole ou cette phrase résume ma vie, et ce que j’ai traversé jusque-là, tout ce cheminement que j’ai entrepris.

En attendant, je t’ai fais une petite sélection de tatouages qui me plaisent plutôt bien (je vais donc y réfléchir) que je te mettrais à la fin de l’article, juste après l’interview d’une de mes amies. Comme elle s’est récemment fait son premier tatouage, je lui ai posé quelques questions afin d’en savoir un peu plus pour que tu saches comment ça se passe si tu ne sais pas encore et pour me rassurer aussi j’avoue. J’aurai aimé te filmer l’interview mais je n’ai pas pu, d’ailleurs je ne sais pas si tu sais mais j’ai aussi une chaîne Youtube en parallèle du blog, tu peux la retrouver ici.

Voici l’interview de mon amie :

1. Qu’est ce qui t’as décidé à te faire tatouer ?

Rien en particulier.. j’avais envie de marquer ce moment de ma vie, l’esprit qui m’habite, ou plutôt l’état d’esprit !

2. As-tu réfléchi longtemps avant de le faire ?

Depuis mes 15 ans je veux me faire un tatouage… Ma mère avait refusé étant mineure, et l’idée m’avait un peu quittée, en tout cas je n’y pensais plus. Et puis petit à petit l’envie m’est réapparue.

3. As-tu appréhendé avant de te faire ce tatouage ?

J’étais stressée bien évidemment ! Surtout qu’une amie tatouée, par mon tatoueur, devait m’accompagner.. H-2 elle ne répond ni à mes SMS ni à mes appels… Et ça a vraiment commencé à m’inquiéter !
Au final j’y suis allée toute seule, et ce n’était pas si terrible ! Une fois sous l’aiguille, je ne ressentais plus aucun stress et j’étais prête !

4. À quoi ressemble t-il et où est-il situé ? (photo à la fin de l’interview)

Il est situé dans le dos, entre mes omoplates. Il s’agit du reflet d’une femme dans un miroir, et de ce reflet naît des fleurs, qui sont pour moi la vie, la beauté…

5. Quelle est la signification de ce tatouage ?

C’est un idéal, une philosophie presque, pour moi il représente beaucoup.. Il s’agit du regard que nous avons, nous les femmes, sur notre propre corps. Nous sommes très sévères envers nous-même, et cela signifie que NOUS NE DEVONS PAS, que JE ne dois pas m’arrêter sur mon physique, avoir honte ou être gênée. Je suis une personne, je suis une femme, je suis un être, je ne suis pas qu’un corps.. ce que je suis, c’est qui je suis, et non à quoi je ressemble. C’est pour moi une métaphore de la beauté, ma métaphore.

6. Comment as-tu choisis ton tatoueur et le bon moment pour te faire tatouer ?

Plusieurs de mes amis ont été tatoués par lui, et même plusieurs fois. J’ai apprécié le travail qu’il avait réalisé sur eux, la finesse de ses dessins.

7. Y a-t-il des consignes à suivre en particulier avant, pendant et après la séance ?

Il ne faut pas boire d’alcool ni fumer. C’est tout il me semble.
Ensuite pour après, il m’a conseillé de ne pas faire de sport afin de ne pas gêner la cicatrisation. (Peut-être du à l’emplacement de mon tatouage, je ne pourrais pas dire pour d’autres !)

8. Combien de temps la séance a-t-elle duré ?

De mon arrivée jusqu’à mon départ ça a duré entre 2h30 et 3h, mais c’est parce qu’on a eu un petit couac au début, puisque je trouvais l’emplacement pas symétrique par rapport à mon dos).

9. As-tu eu mal ?

J’appréhendais beaucoup la douleur, certainement trop ahah. Donc au final… Ça s’est très bien passé ! Je m’attendais vraiment à pire.. Certains passages étaient plus douloureux que d’autres, mais c’était supportable !

10. N’as-tu pas peur de le regretter ?

Je ne pense pas (du moins je l’espère !) la signification est trop importante pour que je regrette.

11. Comment ton entourage a-t-il réagit ?

Extrêmement bien finalement ! Je m’inquiétais beaucoup de leur réaction, mais étant donné que je suis majeure, ils m’ont dit que je faisais ce que je voulais ! Et le dessin leur a plu ; c’était une double satisfaction !

12. Si tu devais t’en faire un autre, que ferais-tu ?

Je ne compte pas m’en faire d’autre pour le moment ! ?

13. Enfin, quels conseils peux-tu donner à quelqu’un qui hésite à s’en faire un ?

« Suis tes intuitions, crois en toi ». Je ne pense pas être une experte du tatouage, mais à mon sens, l’essentiel c’est de faire un tatouage pour soi, et non pour les autres !

tattoo amie interview
Merci à cette amie d’avoir répondu à mes questions.


Voici ma sélection de 20 tattoos

Tattoos lion

Tattoos lune
Tattoos ohm.jpg
Tattoos typo 2.jpg

Tattoos typo
Et toi, as-tu des tatouages ou comptes-tu t’en faire ?

Publié le

Tu n’es pas obligé de faire tout ça

Publié le

Ton temps est limité, ne le gâche pas

Hey, j’espère que tu vas bien !

Aujoud’hui je te retrouve pour te parler de pleine conscience, de réaliser les choses qui comptent le plus pour toi et surtout pour te dire de profiter de la vie autant que tu peux. Si tu me suis depuis un moment, tu dois maintenant savoir que j’aime bien faire intervenir mes proches sur mon blog, et que je leur laisse carte blanche pour écrire sur un sujet qui les intéresse et sur lequel ils veulent échanger en intervenant pour un de mes articles.

Je vais donc te laisser avec le texte qu’un proche a récemment écrit en revenant de son voyage à New-York. Je te le partage ici parce que je l’ai trouvé vraiment intéressant autant sur le fond que sur la forme, il l’a écrit assez rapidement mais sincèrement je préfère te partager un texte brut et authentique qu’un texte trop travaillé qui perd de la valeur.


L’absurdité de la condition humaine

« J’écris ces lignes après quelques turbulences, en pleine nuit au dessus de l’océan atlantique, écoutant l’album Bleu noir de Georgio. Je me lance aujourd’hui après sûrement des centaines d’heures à réfléchir sur ce qu’est la vie, sur le monde tel qu’on le connaît, tel qu’on l’appréhende. Je ne souhaite en aucun cas être fataliste, car à force de volonté, de persévérance et de travail je suis persuadé que l’on peut faire ce que l’on veut dans la vie. Seulement, on ne sait pas comment se donner les moyens, on peut se décourager trop vite. Car oui, les obstacles dans la vie sont nombreux et hauts. Nous sommes voués à l’apprendre et à en faire l’expérience de plus en plus tôt.

Alors oui, je souhaite partager cette expérience qu’a été ce voyage à New-York. Car après ce voyage j’ai trouvé ma motivation, que je n’avais clairement pas avant. Je me laissais porter par mes « capacités », étant toujours passé sur le fil du rasoir années après années mais entendant toujours que je peux mieux faire.

Seulement je ne voyais pas le but de mieux faire, être studieux, sérieux. A l’heure actuelle malheureusement le système, aussi égalitaire soit-il selon politiciens n’est que fumée. Je le dénonce en m’enfonçant pourtant dedans. Je le fais parce qu’au fond de moi j’ai des idéaux et objectifs que je souhaite plus que jamais réaliser. Ces objectifs sont primaires et pourtant si difficiles selon moi à atteindre à l’heure actuelle.

J’ai pour objectif premier de combler ma mère, qui a tant donné pour moi quand j’étais plus jeune. Ensuite j’aspire naturellement comme chaque être humain au bonheur. La notion de bonheur est selon moi subjective c’est pourquoi je me permets de m’expliquer. Je souhaitais jusqu’à peu être le plus riche possible, avoir une « fast life » comme nous pourrions le dire dans un langage de jeunes. Cette volonté est bien différente actuellement.

Si aujourd’hui le besoin d’argent est vital, notamment pour pouvoir subvenir aux besoin de ma mère et lui faire plaisir ; je suis surtout à la recherche de quelque chose qui puisse concilier cela à mon bonheur. Mon « nirvana » serait de voyager, de vivre des expériences humaines au quotidien avec toutes communautés. Vouloir changer le monde serait prétentieux et malheureusement je pense que la révolte de ce dernier n’arrivera que trop tard.

Alors il faut se conformer au système en proposant quelque chose de différent, en apportant sa pierre à l’édifice, de sorte à rendre les gens heureux. Mon titre parle de l’absurdité de la condition humaine, mais qu’est ce que cela veut dire ?

Comme je l’ai dit je suis actuellement à plus de 11.000 mètres de haut et un simple dysfonctionnement peut me faire mourir, ainsi que quelques centaines d’autres personnes. Un camion peut demain me renverser, un train dans lequel je suis en heurter un autre. Un court circuit m’électrocuter. Des centaines de scénarios différents qui sont improbables et pourtant qui arrivent tous les jours à travers le monde.

D’où cette volonté partager du bonheur, de passer des moments simples mais humains, qui se font de plus en plus rares dans ce système où les gens ne prennent plus le temps d’apprécier de simples choses et ne sont attirés que par le dernier écran plat, la dernière grosse voiture où encore la plus grosse maison près de la plage.

Après une visite au musée de l’histoire naturel à NY dit « MoMA » j’ai eu une discussion avec mon meilleur ami qui me disait « à quoi bon vivre de beaux moments si l’on ne s’en rappelle pas lorsque nous sommes morts. » Là est toute l’absurdité de la condition humaine où chaque être humain se soucie du futur, du passé. De son avenir et des souvenirs qu’il peut avoir. Ne voyez vous pas autour de vous qu’à chaque moment il est possible de disparaître et que nous ne sommes même pas un grain de sable dans l’univers.

Alors plutôt que de se concentrer sur le passé ou le futur, pourquoi ne pas simplement profiter pleinement du moment présent sans se poser d’innombrables questions. Et pourtant notre cerveau nous contraint à réfléchir à toute question que la vie nous mène à nous poser. L’amour, le travail, la famille, Dieu. Autant de questions sur la morale qu’il n’y a de réponses possibles. En effet chaque personne va avoir sa propre vision des choses et sa conception des différents concepts.

Pour ne pas faire de quiproquo je suis athée mais je crois en une puissance supérieure. Qu’on l’appelle Dieu, Allah, ou encore le Destin. La question qui se pose alors est de savoir à quoi bon se poser tant de questions morales si nous ne sommes qu’un grain de sable et que quoique nous fassions nous sommes voués à mourir.

Qui plus est, le système mène à être de plus en plus individualistes et plutôt que de s’unir, d’échanger, de partager nous nous recroquevillons sur nous mêmes. Le racisme est au plus haut, les incompréhensions sociétales sont nombreuses et les guerres, tensions et autre animosités sont présentes dans le monde entier.

C’est aussi ça l’absurdité de la condition humaine. Nous sommes tous confrontés à la mort, aux problème tels que la faim dans le monde, l’éducation, la pauvreté. Au lieu de s’unir contre différents problèmes nous préférons en crée d’autres, aussi superflus et précaires les uns que les autres. Pourquoi n’est-il pas possible de vivre ensemble normalement, sans tensions ou conflits quel que soit le niveau de celui-ci (de quartier à mondial) ?

Je vous pose cette question car il est nécessaire d’ouvrir les yeux sur ce qu’est vraiment le monde aujourd’hui. Sur l’absurdité dans laquelle nous vivons depuis des millénaires à cause de guerres, conflits, et capitalisme qui permet à des personnes déjà assez riches pour faire vivre leurs 1000 prochaines générations alors que des millions de personnes meurent de faim.

Comme je l’ai dit au début ce texte n’est en rien fataliste. Au contraire, c’est un appel à la raison, aux revendications. Car je pense que si chacun apporte sa pierre à l’édifice, alors il sera possible de faire changer les choses, même un minimum dans un premier temps. Je crois en l’être humain car je vois tellement de signes chaque jour à travers quiconque de bonne volonté, de gentillesse, de partage. Seulement le système bloque l’expansion de ce processus et les administrations qui le gouverne encore plus.

Il est temps d’agir, et de réagir aux incivilités, aux innombrables choses inacceptables telles que racisme, guerres, ou autres choses qui ne devraient plus exister en 2017 ; après une histoire de l’humanité si lourde, faite de massacres et de génocides, d’inégalités entre personnes de couleurs, entre hommes et femmes, entre géants et nains. Ma volonté première à travers cet article est de faire prendre conscience pour de bon aux gens qu’il est possible de faire changer les choses.

C’est bien beau de partager un article, de dénoncer ceci ou cela sur Facebook. Mais cela ne va pas changer les choses. Sinon ça serait déjà interdit. J’aimerai que chaque personne qui lise ça réalise que lui aussi peut apporter sa pierre, petite ou grande selon les moyens pour rendre le monde meilleur. Ne donner que de l’amour et avoir la sagesse de ne pas soutenir ou appeler à un conflit. Pardonner. Car l’être humain est assez intelligent pour se rendre compte de ses erreurs si on lui laisse le temps et les moyens de le faire. Cela nous aiderait à faire avancer les choses. Alors si demain vous pouvez donner l’amour que vous avez, être simple, gentil et ne pas véhiculer de mauvaises ondes, vous aurez gagner et je serai comblé.

Paradoxalement pour vous atteindre je passe par le système et ses réseaux. C’est aussi ça, l’absurdité de la condition humaine… »
J’espère que cet article t’as plu. Si c’est le cas, n’hésite pas à me laisser un commentaire, donner ton avis sur ce sujet, je te répondrai avec plaisir. N’hésite pas non plus à aimer la publication et le partager.
xX

Eloïse

 

Publié le

Faire une école de commerce

Les écoles de commerce, fausse bonne idée ?

Du rêve à la triste réalité, récit d’un étudiant d’une de ces célèbres écoles.

« Actuellement en 3ème année d’école de commerce, je me rends compte que ce n’est finalement pas tant l’eldorado promis par tant de magazines, d’experts ou même par certains de mes proches.

Mais relativisons, car tout n’est pas noir non plus. En effet, l’école dans laquelle je suis, Novancia, m’a apporté sur de nombreux points. Tout d’abord, l’expérience des professeurs et les réseaux de l’école (rattachée à la CCIP) m’ont permis d’acquérir de l’expérience dans des projets de groupe ou même seul comme si nous étions en entreprise. Pour étayer mes propos, nous avons par exemple été confrontés dès la première année à des situations où une entreprise était en difficulté et nous devions trouver des solutions. Cela devait être tant sur le plan marketing, que financier afin de « redresser la barre ». Ces différentes expériences m’ont permis au cours de ces 3 ans d’être capable de comprendre les enjeux d’une entreprise, l’importance du travail d’équipe mais surtout les qualités requises pour réussir dans une société plus capitaliste et compétitive que jamais.

Au delà de l’expérience acquise avec, certes, de bons professeurs et des soirées « écoles de commerce »; les critiques se font de plus en plus nombreuses et virulentes.

En effet, l’année coûte environ 7600€. Pour un Bachelor, soit un Bac+3, cela représente déjà une somme considérable de plus de 22.000€ pour l’obtention d’un simple diplôme. De plus, la compétitivité entre école est de plus en plus féroce et chacune d’entre elle a du mal à se démarquer des autres, hormis les quelques écoles élitistes propulsées en haut de tableau.

Malheureusement, cette compétition entre les multiples établissements a amené mon école et donc plusieurs milliers d’élèves et d’anciens à disparaître sur le moyen terme. En effet, Novancia s’est fait récemment avalée par l’ESCP et nous laisse dans une inquiétude générale alors qu’ils promettaient il y a encore à peine un an, de bientôt avoir des accréditations internationales telles que AACSB. Elle faisait notamment partie de la conférence des grandes écoles, marque de reconnaissance qui n’est distribuée qu’à une trentaine, situées actuellement tout en haut de la liste.

Cette expérience m’a montré que derrière des promesses et un soit-disant gage de sécurité puisque nous avons tout de même déboursé une somme mirobolante, nous nous sommes tous fait bernés, autant les étudiants que le corps professoral pour le coup.

Avec un peu de recul et encore profondément dégoûté, je me rends compte que ce monde d’école de commerce est perfide, faux et élitiste.

Et pourtant, lors de mon année de terminale ES, je voyais en ces écoles de commerce un avenir prospère, un diplôme qui me permettrait de m’ouvrir des portes, un réseau dense d’anciens élèves qui pouvaient me trouver une place en alternance ou un stage pour ensuite continuer dans la même société après obtention de mon bachelor ou master.

En effet, j’ai souhaité faire une école de commerce dans le but d’avoir un avenir dans le commerce international. Pour cela, des concours propres aux écoles tels que PASSERELLE ou SÉSAME sont proposés en post-bac. Sur 5000 concurrents, il faut se classer parfois parmi les 400 meilleurs dans une école, et dans les 250 meilleurs pour une autre, à l’issue des examens écrits et oraux. Cela demande un travail de préparation dense car les concours ne sont pas de simples examens tel que le baccalauréat, ils sont bien plus poussés. Les démarches sont simples, mais déjà coûteuses pour s’inscrire aux concours et avoir la possibilité de passer les oraux dans toute la France. On peut choisir une dizaine d’écoles afin d’être « sûr » d’être pris dans l’une d’entre elles. Sachant que chacun fait cela, les meilleurs peuvent choisir l’école qu’ils souhaitent (souvent donc la meilleure, qui est d’un point de vue général HEC), tandis que les autres attendent les choix des premiers pour se voir accepter dans une école de second rang.

En conclusion, l’histoire de mon école est unique puisqu’elle s’est fait avalée par l’ESCP, top 3 France, mais les critiques envers chacune de ces écoles de commerce restent similaires. Au final, on paye cher pour obtenir un simple diplôme et avoir un réseau qui pourra mine de rien nous avantager dans la vie, car beaucoup de choses se font grâce au réseau (carnet d’adresses si vous préférez), croyez-en ma propre expérience. »

Publié le

Vis ta vie

Dois-je suivre mes rêves, mon intuition, écouter mon cœur et tout plaquer ? Partir à l’étranger, voir ce qu’il se passe ailleurs et vivre la vie que j’ai toujours rêvé d’avoir ?

Je suis sûre qu’il vous est déjà arrivé de vous poser ce genre de questions, encore plus si vous êtes de ma génération et que vous avez un côté un peu « on casse les règles » et anti-conformiste comme moi.

Sachez qu’il y a une légère différence, non négligeable, entre le fait de faire ce que nous voulons, et faire quelque chose sans but réel. En disant ça je parle de faire quelque chose qui ne nous profitera pas ou ne nous aidera pas à apprendre et donc à grandir d’aucune manière, ou ne profitera à d’autres en aucune façon. En partant de ce principe, nous pouvons voir que nous ne grandissons pas juste soudainement en atteignant le sommet de notre vie, nous n’atteindrons d’ailleurs jamais ce sommet. Nous passons notre vie entière à essayer de devenir une meilleure personne, LA meilleure personne possible. Ce qui veut dire que l’on passe notre vie entière à apprendre, à grandir, à évoluer, aller de l’avant, à se développer et à se rapprocher de plus en plus de la personne que l’on souhaite tant devenir.
Pour illustrer mon propos, une citation qui résonne souvent dans ma tête en ce moment, c’est celle-ci :

« L’important, ce n’est pas la destination, mais le voyage en lui-même » – Robert Louis Stevenson

Cela signifie que nous devons créer des opportunités et ne pas hésiter à les saisir si elles se présentent à nous. Il ne suffit pas simplement d’attendre que tout vous tombe dessus au même moment et qui plus est de la manière idéale dont vous vouliez que cela arrive. Car soyez en sûrs, tout ce que vous espérez obtenir d’une certaine manière n’arrivera quasiment jamais comme vous l’auriez imaginé. Cela ne veut pas dire que la vie ne vous donnera pas ce que vous désirez un jour, cela ne signifie pas que vous devriez arrêter de rêver, cela signifie simplement que pour le moment, la réalité d’aujourd’hui est différente de votre réalité à vous, celle qui réside dans votre tête.

large (7)

Actuellement, nous sommes tous probablement au stade le plus éloigné de notre objectif et ce qui nous sépare entre nous et les désirs de notre cœur sont de multiples obstacles, des remises en questions, nous demandant beaucoup de travail acharné et d’efforts que nous n’ayons encore jamais eu à fournir pour atteindre cet objectif. Mais une chose est sûre, vous y arriverez alors ne vous découragez pas ! Si vous êtes assez déterminés par l’objectif que vous vous êtes fixés, vous arriverez à vos fins et une fois votre objectif atteint, vous ne pourrez plus vous arrêter. Donc, si vous voulez atteindre vos objectifs, vous devez commencer votre voyage avec ce qui est actuellement à votre disposition, puis en toute confiance et stoïquement faire certains sacrifices, ainsi qu’être dévoué, patient et déterminé. Personnellement, c’est vraiment une chose que j’ai du mal à comprendre. J’ai du mal à comprendre qu’il faut savoir être patient pour pouvoir obtenir ce que l’on veut d’une manière deux fois plus agréable que si on avait presque tout tout de suite. Je me demande pourquoi il faut forcément passer par une certaine souffrance pour pouvoir se rattraper après en vivant quelque chose d’enfin extraordinaire.
Peut-être que le temps, la maturité et l’expérience sont les seules choses qui vont nous aider (car je ne dois pas être la seule dans ce cas-là) à comprendre cela correctement.

large (3)

Dans la vie le plus important n’est pas ce que l’on fait mais qui on est, qui l’on devient au fur et à mesure. Le plus important est d’être constamment en train de se développer soi-même, d’apprendre tous les jours de nouvelles choses, cela fait partie du bon processus pour devenir la personne que l’on souhaite être.
Je crois vraiment que tout arrive pour une raison, et si quelque chose est censé se passer, alors cela se passera. C’est pour cette raison précise que je trouve que la découverte et l’apprentissage du développement personnel et le fait de s’auto-développer est super important. Si vous attendez pour le reste de votre vie que les choses se passent, et que votre vie se déroule elle-même sans que vous n’y mettiez du vôtre, c’est-à-dire en restant passifs et persuadés que vous n’y arriverez pas, vous ne serez jamais en mesure d’évoluer rapidement et efficacement lorsqu’une occasion se présentera à vous. Si vous ne mettez pas toutes les chances de votre côté, cela va être plus difficile pour vous de vous en sortir et d’atteindre plus facilement votre objectif. Plus vous explorez de nouvelles pistes, plus les possibilités d’opportunités se présenteront à vous.

large (11)

Rappelez-vous aussi que votre voyage ne sera pas exactement le même que quelqu’un que vous admirez, qui vous inspire par exemple. En tout cas ça ne sera pas exactement comme vous l’envisagiez. C’est VOTRE vie, pas celle de quelqu’un d’autre, ni des autres d’une manière générale.

Comme dirait Oscar Wilde :

« Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris »

Faites de votre vie une expérience d’unique, vivez-la à fond. Rendez-la significative en commençant à la vivre réellement et à la créer avec détermination, confiance et beaucoup de patience. Faites les choses que vous aimez et vous verrez bien où cela vous conduira.

largeQuels sont vos rêves ?
 

 

 

Publié le

FAQ 1 : études, passions, voyages ?

Hello !

Afin de mieux me découvrir, j’ai décidé de vous faire une FAQ (Foire aux Questions pour ceux qui ne connaissent pas).
J’espère que cela vous plaira. Je voulais faire quelque chose d’original mais je vous garde ça pour une prochaine fois dans une seconde FAQ. C’est parti !

1. Quelles sont tes origines ?

Je suis d’origine bretonne.

2. Souhaites-tu te marier un jour ?

J’aurai tendance à dire absolument pas pour certaines raisons, mais si cela venait à arriver un jour, je me marierai sur une plage. C’est obligé, c’est une évidence, c’est comme ça. Depuis toute petite c’est la promesse que je me suis faite, je trouve ça tellement plus magique et romantique que de faire ça dans une église ou ailleurs. Ma décision n’a donc rien à voir avec la religion. C’est juste dû en partie à quelques films américains vus dans le passé que cette envie ne me quitte plus (ne me blâmez pas je suis sûre que les séries américaines vous font parfois rêver vous aussi).

3. Quel est ton style de musique ?

J’aime beaucoup la pop c’est vraiment le genre de musique que j’écoute le plus. Sinon j’écoute un peu de tout, reggae, rap, électro. J’aime bien aussi écouter des vieilles chansons ça me met de bonne humeur !

4. Une odeur que tu aimes ?

J’adore les parfums fruités et sucrés en général. Sentir une odeur qui marque la peau et qu’on sent de loin m’apaise. C’est bizarre dis comme ça mais quand je sens du parfum autour de moi, je me sens mieux, ça fait toujours plaisir de sentir des fragrances que de ne rien sentir je trouve. J’aime aussi beaucoup les parfums floraux et les parfums d’homme !

5. Ton plat préféré ?

J’aime à peu près tout, mais si vous m’offrez des lasagnes et des pizza vegan, je signe direct !

6. Quel pays rêves-tu de visiter ?

Je n’en ai pas qu’un mais en priorité l’Australie, l’Inde, l’Italie et le Brésil.

7. Ton film préféré ?

Oh non, ok j’en ai un bien bien « honteux », FBI : Fausses Blondes Infiltrées. Désolée…
Et un autre où Will Smith a le rôle principal c’est Focus. Si vous ne l’avez pas vu je vous le conseille vivement, il y a aussi Margot Robbie qui joue dedans.

8. Tes passions ?

La musique (concerts), le cinéma, la danse, le blogging et bien d’autres.

9. Quelle est ta carrière de rêve ?

Voyager tout en vivant de ma passion. Créer mon propre business, une agence d’événementiel (sur internet en premier lieu) qui permettra aux personnes qui viennent me voir de réaliser leurs rêves, surtout les plus fous. J’ai toujours rêvé de faire des métiers artistiques comme chanteuse, danseuse, actrice etc… Je déborde d’imagination et j’adore créer. Ma carrière idéale serait donc de vivre grâce à mon business (qu’il soit sur internet ou en vrai). Je DÉTESTE la routine, c’est vraiment limite une phobie que j’ai. Je rêve de passer ma vie à voyager tout en travaillant avec mes clients, collaborateurs. Tester mes idées et pouvoir réaliser mes rêves et ceux des personnes qui viennent me consulter serait pour moi la meilleure vie que je puisse espérer.
Je veux à la fois être blogueuse, comédienne, vidéaste, photographe, savoir mixer, organiser des événements et être coach et conférencière.

10. Combien de langues étrangères parles-tu ?

Je parle anglais (bientôt bilingue ?), allemand et un peu italien (notions de 3 mois de cours à la fac).

11. Quelle est ta ville préférée ?

Bien que je n’y sois allée qu’une fois, j’aime beaucoup Bordeaux. Je voue vraiment un culte pour les villes du Sud de la France. Sinon à l’étranger même chose, Los Angeles a l’air d’être une superbe ville mais je n’y suis restée qu’une journée donc je n’ai pas vraiment eu le temps de me faire mon propre avis.

12.  De quoi rêves-tu en ce moment ?

Adopter un chaton roux (d’ailleurs si vous connaissez quelqu’un qui en donne, je suis preneuse!)

13. Les trucs les plus fous que tu rêves d’avoir ?

Un trampoline où je pourrais faire du saut à l’élastique chez moi quand j’en ai envie + une salle de sport avec des punching-ball, un ring et une partie où j’aménagerais un côté danse.

14. Thé ou café ?

Le thé c’est toute ma vie, celui à la vanille c’est le meilleur.

15. Ton actrice préférée ?

Blake Lively !

16. Ville ou campagne ?

La ville. J’ai toujours été habituée à vivre en ville. J’aime bien la campagne pour se reposer mais je m’ennuie très vite, j’ai besoin de bouger.

17. Cuisines-tu ?

Oui, j’adore ça. Même si j’ai des périodes de « vide » où clairement je ne cuisine quasiment pas, quand je m’y mets je suis passionnée. J’aime bien essayer des recettes vegan, que ce soit des pizza (de la #pornfood) ou des gâteaux, la texture est différente et le goût est nouveau mais comme je vous l’ai déjà dit, j’adore tester de nouvelles choses donc ça varie plus en fonction de mon humeur et de ce que j’ai envie de manger.

18. As-tu déjà rencontré des vedettes ?

Quelques-unes oui, j’ai rencontré des personnes plus ou moins connues, le mit vedette est relatif selon chaque individu.

19. Fais-tu brûler régulièrement des bougies ?

Ça m’arrive parfois le soir avant de dormir ou lorsque je prends un bain (mais c’est très rare que je prenne un bain).

20. As-tu déjà pris des cours de danse ?

J’en ai fais pendant 10 ans. Ça me manque tellement, j’aimerais beaucoup en refaire et essayer d’élargir mes horizons. J’aimerais bien pratiquer la zumba qui me donne beaucoup d’énergie, et tester une nouvelle pratqiue comme la pole dance.

J’espère que ce FAQ vous a plu, n’hésitez pas à réagir en commentaires à mes réponses et m’en dire un peu plus sur vous.

xX