Publié le

Etre une blogueuse lifestyle – Interview (Partie 2)

Bonjour !

C’est avec plaisir que je vous retrouve aujourd’hui pour vous partager la 2e partie de mes interviews, auxquelles des blogueuses lifestyle ont accepté de répondre. J’espère que cela vous plaira tout autant que la première partie, ENJOY the reading !


Interview d’Elodie du blog – Bull’Elodie Voyage : 
 https://bullelodie-voyage.fr/

Peux-tu te présenter rapidement ? Pourquoi as-tu créé ce blog ?

Je m’appelle Elodie, j’ai 27 ans et je suis dans le monde du blogging depuis presque 5 ans. J’ai créé Bull’Elodie, car je venais d’arriver dans une nouvelle vie et je voulais partager mes découvertes dans tous les domaines =) Il y a un mois, Bull’Elodie est devenu Bull’Elodie Voyage. Un blog toujours dans le partage, mais un peu spécialisé voyages, bonnes adresses et culture 😉

Pourquoi ce nom ?

« Elodie », parce que c’est mon prénom et » Bull » pour illustrer mon univers, ma bulle rien qu’à moi. Il y a aussi un petit rapport avec le fait que j’adore l’eau =)

A quel âge as-tu démarré cette activité ?

J’ai démarré le blog à l’âge de 23 ans.

Y a-t-il un blog ou un site en particulier qui t’as inspiré ou donné envie de te lancer ?

En me renseignant sur Nantes, je suis tombée sur le blog de L’Autruche Nantaise. C’est vraiment ce blog qui m’a poussé à écrire sur Bull’Elodie, j’ai passé des heures à lire la totalité de ses articles !

Comment as-tu réalisé ton blog, niveau design et logo ? Quelle plateforme et quel thème utilises-tu ?

Pour Bull’Elodie, j’ai pendant plusieurs années, fait tout, toute seule sur Blogger. J’ai d’ailleurs publié un article avec toutes les anciennes bannières à différentes époques du blog. Puis, j’ai voulu quelque chose de + pro, + joli. J’ai eu l’aide d’une amie Johanna du blog (http://miettesdevie.fr/) à qui je dois les 3 derniers design du blog et logo. Pour Bull’Elodie Voyage, j’ai tenté WordPress. Effectivement, c’est un peu plus compliqué que Blogger, mais + précis aussi 😉

Le blog a été réalisé par Natacha du blog (https://nkara.fr/) et le logo par moi-même sur CANVA.

Comment t’es-tu fait connaître, comment as-tu eu tes premiers abonnés ? (via les réseaux sociaux, plateformes de blogging, cartes de visite, ton entourage…)

Je me suis fait connaître en commentant sur les autres blogs, je trouve que c’est très important de continuer à lire les blogs et à partager notre avis en commentaires. Je pense que mes premiers abonnés ont été ma famille et puis cela a fait boule de neige 😉

Je suis inscrite sur plusieurs réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, Hellocoton, Dokuji, Inspilia, Snapchat …). Pour Bull’Elodie, j’ai des cartes de visite que je donne lors d’évents ou lors de nos vide-dressing de blogueuses. Lors du partage des articles sur les réseaux, je pense qu’il ne faut pas hésiter à taguer la marque. Ensuite, elle like/partage et on touche leurs abonnés.

Différencies-tu tes comptes sur les réseaux sociaux, en possédant un compte perso et un autre uniquement dédié à ton blog sur Instagram, Facebook, Snapchat etc ?

Je n’ai que des comptes pour le blog sauf pour Facebook, mais j’utilise rarement mon compte perso.

Tes réseaux sociaux préférés ? Blogs préférés ?

Mes réseaux préférés sont Facebook pour l’interactivité, Instagram pour l’instantané et Twitter pour la rapidité (à condition d’utiliser Tweetdeck, car c’est compliqué de suivre).

Mes blogs préférés, c’est difficile de réduire la liste :

Mona Champaign, si tu veux rire en lisant les mésaventures d’une célibataire à Paris il est parfait. Elle a un vrai talent de narration ! http://www.monachampaign.com/.

Pour la Beauté, Les Envies de Georgette, un incontournable https://lesenviesdegeorgette.wordpress.com/.

Pour le DIY, mon amie Myrlène très talentueuse et qui prend des photos magnifiques https://www.mymycracra.com/.

Pour rire encore et toujours surtout si tu as bientôt 30 ans, encore une amie http://www.30ansoupresque.com/.

L’un des meilleurs blogs voyage  avec une touche écolo. Nous avons débuté en même temps, c’est un vrai coup de cœur http://www.schuldisworld.com/.

Un blog lifestyle/humeur, Florence apporte de la douceur dans mon quotidien avec ses articles http://www.la-mouette.com/.

La référence blog sur Nantes http://www.nantaise.fr/.

Lorsque tu postes des photos de toi, qui les prend ?

Je prends rarement des photos de moi et si c’est le cas, c’est Mr R mon amoureux le photographe.

A quelle fréquence publies-tu ? As-tu un planning que tu respectes ou bien tu publies selon tes envies ?

Avant je publiais 3 fois par semaine, maintenant 1 fois par semaine. Je n’ai pas de planning de publication, c’est selon le temps 😉

Où trouves-tu tes idées d’articles (imagination, journaux, magazines, blogs) et où les notes-tu ? (carnets, ordinateur, téléphone)

Mes articles viennent tous d’une sortie que j’ai pu faire ou une rencontre. Je les note dans un carnet, que je perds la moitié du temps. Généralement, je me souviens de mes idées.

Comment réagit ton entourage à ton activité de blogueuse ? Comprennent-ils ce que tu fais ?

Aujourd’hui, le monde du blogging devient assez connu, la plupart savent ce que je fais. On arrive toujours à tomber sur 1 ou 2 personnes qui pensent que tu fais ça toute la journée, mais globalement, ils comprennent.

Es-tu soutenue par tes proches ? Tes ami(e)s ?

Au début cela a été assez compliqué de faire comprendre ma passion. J’ai eu souvent le droit à des « tu perds ton temps » « tu n’as pas autre chose à faire » et puis les mois, les années ont passé. Aujourd’hui, ils sont fiers de moi et très heureux pour moi lorsque j’ai des opportunités grâce au blog.

Quelle place accordes-tu à ton blog dans ta vie (arrives-tu à avoir une vie privée) ?

Oui, j’ai une vie privée =) J’ai eu plusieurs années, où cela me prenait énormément de temps et empiétait sur ma vie. Aujourd’hui, j’ai posé des limites et je ne partage pas tout sur les réseaux sociaux pour me protéger et apprendre à dire « stop, là j’arrête et on sort avec Mr R ». Cela reste tout de même une partie importante de ma vie, car c’est grâce à lui que je suis freelance dans la communication et que j’ai créé il y a 2 ans le collectif de blogueurs Les Blogs du 44 http://www.lesblogsdu44.fr/.

Es-tu devenue blogueuse à temps plein ou as-tu d’autres activités à côté ?

Je pense que les blogueuses qui peuvent vivre de leurs blogs en France se compte sur les doigts d’une main. A côté j’ai un travail et je suis freelance en communication 😉

Je sais que l’argent est tabou en France mais, arrives-tu à tirer des revenus de ton activité de blogueuse ? Si oui, par quels moyens ?

C’est très aléatoire, certaines périodes il n’y a aucune proposition et d’autres beaucoup. Je partage de temps en temps des statuts sponsorisés sur les réseaux avec https://app.valueyournetwork.com/ et j’écris des articles sponsorisés entre 80€ et 150€. Pour des publications réseaux cela varie entre 20€ et 30€ avec Adman Média. Je n’ai rien à cacher et si d’autres blogueuses peuvent en profiter 😉

Si tu devais choisir trois mots qui te caractérisent, lesquels choisirais-tu ?

Sociable, curieuse et organisée (à la limite de la psychorigidité) sinon, j’aurais pu écrire râleuse et gourmande … 3 mots c’est vraiment compliqué !

Quelles sont les règles essentielles selon toi, pour être une bonne blogueuse ? A quoi faut-il accorder le plus d’importance ?  (ses valeurs, sa ligne éditoriale, son contenu, son design, sa présence sur les réseaux sociaux et auprès de sa communauté, ses partenariats / articles sponsorisés ?)

Il n’y a pas vraiment de règles, il faut bloguer avec passion, sinon ce n’est pas intéressant ni pour toi, ni pour les lecteurs. C’est certain qu’un blog clair et sans fautes d’orthographe, ça aide à avoir des lecteurs 😉 Et en parlant des lecteurs, il faut rester honnête avec eux. (La mention SPONSORISE est obligatoire sur les articles rémunérés).

Quel est le message principal que tu souhaites délivrer à travers tes articles et sur ton blog en général ? Si t’as une citation favorite ou une devise, c’est le bon moment pour la partager !

Je veux montrer aux personnes qu’il ne suffit pas de partir loin pour voyager, qu’il y a de très belles choses à voir, manger découvrir tout prêt.

« Le voyageur est celui qui se donne le temps de la rencontre et de l’échange. »

Frédéric Lecloux

Quelle est la meilleure chose que ton blog t’ait apportée ?

Il m’a aidé à prendre confiance en moi.

As-tu fais pu faire des rencontres et participer à des événements grâce à ton blog ?

Oui de très belles rencontres, de nombreux events et 3 voyages de presse.

Enfin, quels conseils donnerais-tu aux personnes qui hésitent encore à se lancer ?

Il ne faut pas hésiter et foncer ! Oui, c’est vrai qu’au départ il faut du temps pour trouver son organisation et pour voir les premiers lecteurs, mais une fois que l’on commence à écrire on ne peut plus s’arrêter. Je me souviens encore des premiers commentaires, si tu veux échanger et partager c’est un très bon moyen d’expression. J’ai fait des rencontres incroyables et je souhaite à tout le monde de pouvoir vivre la même chose.

 

Interview d’Elodie du blog – Blog du dimanche : www.blogdudimanche.fr

Peux-tu te présenter rapidement ? Pourquoi as-tu créé ce blog ?


Hello ! Je suis Elodie, une « mompreneur » de 30 ans et je tiens un blog nommé Blog du Dimanche. Au départ, j’ai crée ce blog pour partager mes écrits et des astuces de la vie de tous les jours.
Pourquoi ce nom ?
 
Je pensais que je n’écrirais pas souvent sur mon blog (référence au « sportif du dimanche »!), du coup… je me suis pas mal trompée à ce niveau là, haha !
 

A quel âge as-tu démarré cette activité ?

J’avais un peu moins de 25 ans.

Y a-t-il un blog ou un site en particulier qui t’as inspiré ou donné envie de te lancer ?
 

Non, à l’époque je ne suivais pas de blog, contrairement à aujourd’hui !

Comment as-tu réalisé ton blog, niveau design et logo ? Quelle plateforme et quel thème utilises-tu ?

Mon blog est sous WordPress ! Pour le design et le logo je me débrouille toute seule, j’ai appris les bases du code (html et css) et je me suis beaucoup exercée pour créer des logos.

 
Comment t’es-tu fait connaître ? Comment as-tu eu tes premiers abonnés ? (via les réseaux sociaux, plateformes de blogging, cartes de visite, ton entourage…)

C’est Hellocoton qui m’a donné une belle visibilité au départ grâce aux mises en avant  !

Différencies-tu tes comptes sur les réseaux sociaux, en possédant un compte perso et un autre uniquement dédié à ton blog sur Instagram, Facebook, Snapchat etc ?

Non j’ai des comptes uniquement au nom de mon blog !

Tes réseaux sociaux préférés ? Blogs préférés ?

 

Je suis accro à Pinterest et à Instagram ! Côté blog, mes goûts évoluent au fil des années. En ce moment, j’adore Minireyve, Maman Orange, et Mango & Salt.
 
Lorsque tu postes des photos de toi, qui les prend ?
 

J’en poste rarement, mais en général je les prends moi-même (avec un pied et déclencheur).

A quelle fréquence publies-tu ? As-tu un planning que tu respectes ou bien tu publies selon tes envies ?

 

J’essaye de tenir un planning, nécessaire à mon organisation quotidienne ! Je publie le mercredi et le dimanche.

Où trouves-tu tes idées d’articles (imagination, journaux, magazines, blogs) et où les notes-tu ? (carnets, ordinateur, téléphone)

Je les trouve dans ma vie quotidienne. En général je me sers des problématiques que je rencontre pour faire un billet. Quand il me vient une idée, je la note dans un Google Drive dédié.
 

Comment réagit ton entourage à ton activité de blogueuse ? Comprennent-ils ce que tu fais ?

 

Cela fait presque 5 ans que ça dure alors aujourd’hui mon entourage est habitué à ce que je fais !

Es-tu soutenue par tes proches ? Tes ami(e)s ?

 

Oui 🙂

Quelle place accordes-tu à ton blog dans ta vie (arrives-tu à avoir une vie privée) ?

Je préserve jalousement ma vie privée malgré mon blog ! Je n’y dévoile que ce que je veux bien dévoiler. 🙂

Es-tu devenue blogueuse à temps plein ou as-tu d’autres activités à côté ?

 

Je suis devenue blogueuse à temps plein il y a quelques mois, en me rendant compte que c’était définitivement l’activité qui collait le mieux à ma personnalité. 🙂

Je sais que l’argent est tabou en France mais, arrives-tu à tirer des revenus de ton activité de blogueuse ? Si oui, par quels moyens ?

Oui, en partie grâce à quelques billets sponsorisés et l’autre partie grâce aux ateliers en ligne que je vends via ma boutique !

Si tu devais choisir trois mots qui te caractérisent, lesquels choisirais-tu ?

 

Tenace, Illuminée, Passionnée !

Quelles sont les règles essentielles selon toi, pour être une bonne blogueuse ? A quoi faut-il accorder le plus d’importance ?  (ses valeurs, sa ligne éditoriale, son contenu, son design, sa présence sur les réseaux sociaux et auprès de sa communauté, ses partenariats / articles sponsorisés ?)

Avant toute chose, une bonne blogueuse est une blogueuse qui a l’amour sincère du partage. L’authenticité et l’honnêteté sont indispensables !

Quel est le message principal que tu souhaites délivrer à travers tes articles et sur ton blog en général ? Si t’as une citation favorite ou une devise, c’est le bon moment pour la partager !

 

Je souhaite répandre un peu de bonheur dans tous les foyers, que chacun se rende compte du potentiel qu’il a entre ses mains et qu’il décide de devenir acteur de sa vie pour la rendre plus belle.

Ma citation du moment :

« Le vrai bonheur ne dépend d’aucun être, d’aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous. »

Dalaï Lama

Quelle est la meilleure chose que ton blog t’ait apportée ? 
 

Ma voie professionnelle !

As-tu fais pu faire des rencontres et participer à des événements grâce à ton blog ?

Oui plusieurs fois, c’est toujours un plaisir de rencontrer d’autres blogueuses ou des lecteurs !

Enfin, quels conseils donnerais-tu aux personnes qui hésitent encore à se lancer ?

Il ne faut pas trop se poser de questions, ni attendre que tout soit parfait dans notre tête pour se lancer. Il faut FONCER et affiner les choses au fur et à mesure. Même si cela ne marche pas comme vous le voulez, ce sera une merveilleuse expérience !

————————————–


Un grand merci aux deux Elodie d’avoir accepté de prendre du temps pour répondre à mes questions pour cette seconde partie d’interview. 

N’hésitez pas à me dire en commentaires une nouvelle fois ce que vous avez retenu de cette interview groupée, des réponses des blogueuses et surtout, si vous souhaitez vous lancer à votre tour dans cette aventure.

 

Des bisous,

Elo

Publié le

Etre une blogueuse lifestyle – Interview (Partie 1)

Salut, salut !

Aujourd’hui je suis fière de vous retrouver avec un nouvel article dans la catégorie Interviews ! Je vous avais promis que j’allais commencer à interviewer des personnes qui m’inspirent en 2017, j’essaie de tenir mon engagement jusqu’au bout, et encore là, ce n’est que le début.
Du coup, pour démarrer cette nouvelle année en beauté, j’ai décidé d’interviewer des blogueuses lifestyle puisqu’il se trouve que je catégorise mon blog dans ce domaine qui est vaste. J’ai ainsi trouvé judicieux de vous partager les coulisses de quelques blogueuses qui ont réussi à s’installer sur la Toile et surtout dans la blogosphère depuis maintenant quelques années. Je vous laisse découvrir leurs témoignages en espérant que vous trouverez des réponses à vos questions si vous êtes intéressés par ce milieu ou tout simplement si vous êtes curieux d’en savoir plus sur ce domaine.

Interview de Morgane Enselme du blog – Morgane Who : www.morganewho.com

Peux-tu te présenter rapidement ? Pourquoi as-tu créé ce blog ?

Morgane, 26 ans, j’habite à Paris et j’ai un chat noir nommé Shadow. J’ai fait exprès de le prendre noir car je suis née un vendredi 13 et qu’à nous deux, on annule les superstitions.

J’ai créé mon blog en sortant de Secret Story, je voulais prouver que j’avais un cerveau et que je n’étais pas juste une candidate de téléréalité. Puis c’est devenu le journal de bord d’une fille qui cherche à avoir un style de vie positif et naturel.

Pourquoi ce nom ?

Je ne voulais pas rester « Morgane de Secret Story » toute ma vie et ça correspondait aussi à la quête de mon moi intérieur, que je continue de découvrir à travers chaque expérience.

A quel âge as-tu démarré cette activité ?

En 2012, donc j’avais 22 ans (j’en ai aujourd’hui 26).

Y a-t-il un blog ou un site en particulier qui t’as inspiré ou donné envie de te lancer ?

À l’époque je suivais Deedee, blogueuse parisienne par excellence, et j’avais surtout dans mon cœur un éternel amour pour Carrie Bradshaw.

Comment as-tu réalisé ton blog, niveau design et logo ? Quelle plateforme et quel thème utilises-tu ?

Je suis sur WordPress et j’ai commencé avec un thème à 40 $ qu’un copain m’a aidé à installer.

Comment t’es-tu fait connaître ? Comment as-tu eu tes premiers abonnés ? (via les réseaux sociaux, plateformes de blogging, cartes de visite, ton entourage…)

J’avais la chance d’avoir une visibilité préexistante au blog, qui a facilité le démarrage. Mais ça ne m’a pas empêché de m’investir à fond pour faire connaître mon blog : j’ai participé à des évènements, j’ai rejoint des communautés comme hellocoton, travaillé mes présences sur les réseaux sociaux, discuté avec d’autres blogueuses… Et surtout j’ai toujours cherché à améliorer mon contenu car cela reste l’essentiel pour que les gens reviennent sur un blog. J’ai commencé en faisant les photos avec mon iPhone, puis j’ai investi dans un Réflexe (Canon 700D) et ça a tout changé visuellement !

Différencies-tu tes comptes sur les réseaux sociaux, en possédant un compte perso et un autre uniquement dédié à ton blog sur Instagram, Facebook, Snapchat etc ?

Il n’y a que sur Facebook que j’ai mon profil perso et ma page pour le blog. Sinon j’ai un seul profil Insta et Twitter (@mogow_) et Snapchat (@wogom). C’est un peu le fouillis pour les pseudos mais bon, je n’ai pas pu faire autrement.

Tes réseaux sociaux préférés ? Blogs préférés ?

En ce moment je préfère Twitter et Instagram. Comme blogs j’adore ceux de Dollyjessy, Deliciously Ella (recettes healthy en anglais, qui sont complètement fabuleuses) et Green kitchen stories (encore de la food).

Lorsque tu postes des photos de toi, qui les prend ?

Ça dépend de qui j’ai sous la main pour m’aider : mon copain, ma meilleure amie, ma mère si nous sommes en vacances, ou un photographe pro si j’ai organisé un shooting en bonne et due forme.

A quelle fréquence publies-tu ? As-tu un planning que tu respectes ou bien tu publies selon tes envies ?

En ce moment c’est un peu freestyle mais normalement je fais un planning tous les mois et j’essaie de poster 2 articles par semaine (trois si j’y arrive).

Où trouves-tu tes idées d’articles (imagination, journaux, magazines, blogs) et où les notes-tu ? (carnets, ordinateur, téléphone)

Les idées viennent de partout : de l’actu, des produits qui sortent, de ce que j’ai dans mon frigo pour faire des recettes… Je regarde aussi beaucoup ce qui se fait sur BlogLovin ou Hellocoton pour voir ce que les gens aiment. Ça m’a beaucoup aidé à mieux formuler mes titres par exemple.
Je les note généralement dans mon agenda ou sur une feuille spéciale qui va avec le planning.

Comment réagit ton entourage à ton activité de blogueuse ? Comprennent-ils ce que tu fais ?

Il faut savoir que généralement, nos amis dans la vie ne vont pas sur notre blog. C’est une démarche que tout le monde n’a pas. Sinon dans l’ensemble les gens sont positifs. Ils demandent de quoi ça parle, puis ils demandent l’adresse du site et vont faire un petit tour.

Es-tu soutenue par tes proches ? Tes ami(e)s ?

Ma famille est formidable et je sais que plusieurs membres visitent mon blog régulièrement. Quand j’écris un article particulièrement bon ou original, je reçois des petits messages d’encouragement, sur Facebook ou par texto, et c’est juste génial.

Quelle place accordes-tu à ton blog dans ta vie (arrives-tu à avoir une vie privée) ?

Cela dépend des périodes. Avoir un blog est évidemment un gros engagement, et l’on dévoile beaucoup de soi. Personnellement je garde une part de vie privée en compartimentant certaines choses, je ne partage pas TOUTES mes sorties. C’est important de garder des moments à soi, sans être en permanence en train de snaper ou de prendre des photos pour le blog.

Es-tu devenue blogueuse à temps plein ou as-tu d’autres activités à côté ?

Le blog me rapporte quelques centaines d’euros par mois mais je continue à travailler à côté. Soit en freelance en tant que rédactrice web ou community manager, soit en entreprise comme responsable social media. En ce moment je cumule blog et auto entreprise.

Je sais que l’argent est tabou en France mais, arrives-tu à tirer des revenus de ton activité de blogueuse ? Si oui, par quels moyens ?

Les revenus liés au blog viennent de 3 sources pour moi :

  • articles sponsorisés (quand une marque me paie pour que je parle d’elle)
  • posts sponsorisés sur les réseaux sociaux
  • revenus liés aux vues sur YouTube. Il faut compter environ 1 € toutes les 1500 vues. Ce n’est pas évident mais en s’accrochant et en faisant des vidéos régulièrement, on peut se créer un petit apport mensuel.

Si tu devais choisir trois mots qui te caractérisent, lesquels choisirais-tu ?

Positive, sensible et déterminée.

Quelles sont les règles essentielles selon toi, pour être une bonne blogueuse ? A quoi faut-il accorder le plus d’importance ?  (ses valeurs, sa ligne éditoriale, son contenu, son design, sa présence sur les réseaux sociaux et auprès de sa communauté, ses partenariats / articles sponsorisés ?)

Aïe c’est la question qui fait mal car la vérité c’est qu’il faut être sur tous les fronts.

Premièrement il faut que ton univers soit clair pour les gens qui viennent sur ton blog. Un bon exercice est de voir si tu peux résumer ton blog en 1 phrase, on ne dirait pas mais c’est très dur. Ensuite, le visuel est la première chose qu’ils voient, donc le design doit être beau. Je dirais que ce qui séduit les lecteurs c’est à 40 % l’aspect visuel, 40 % le thème et le contenu, et 20 % la qualité des informations. Ça peut paraître triste mais ce sont des médias visuels, les gens veulent rêver et voir de belles choses autant qu’ils veulent apprendre des nouveaux trucs.

Une bonne blogueuse est une blogueuse ré-gu-lière sur le long terme. On connaît toutes la phase de motivation où l’on poste à fond pendant 3 semaines, puis ça retombe on se laisse déborder et soudain c’est le vide. Il faut trouver un rythme qui nous correspond et surtout : NE PAS DÉCEVOIR SES LECTEURS. C’est ce qu’il y a de pire. Ils peuvent être déçus de plusieurs façons : trop peu de publications (ex : pas de nouvel article pendant un mois), un article qui n’est pas en accord avec notre thème ou nos valeurs (ex : faire de la pub pour une marque de pneu ou d’aspirateur).

Pour faire plaisir aux lecteurs, c’est toujours sympa d’organiser un concours avec une marque de temps en temps. Tout le monde aime gagner des cadeaux J. Souvent quand je reçois une sollicitation pour faire de la pub, je demande à la marque si on peut faire un concours pour que les gens aient la chance de remporter quelque chose.

Bien-sûr il faut aussi essayer de se renouveler, de faire découvrir des choses qui n’ont pas été vues avant sur 45 autres blogs, de coller à l’actualité. Par exemple quand la Saint Valentin arrive, on sait qu’on va tous se demander comment passer la soirée. Les blogs food font des recettes spéciales, les blogs mode proposent des looks, les blogs beauté font des tutos, les blogs lifestyle font un top 10 des films à regarder seul ou à 2, racontent des anecdotes… On peut faire plein de choses en étant créative, et c’est une bonne façon pour le blog d’accompagner le quotidien, le nôtre y compris.

Enfin bien sûr il faut être proche de sa communauté, en répondant aux commentaires sur le blog ou sur les RS. Et aussi aux éventuels mails personnels de gens qui ont quelque chose de plus intime à dire ou à demander. J’ai fait l’erreur de ne pas assez répondre aux commentaires au début, et j’ai vite corrigé cela car ça améliore énormément la relation avec les lecteurs, qui sont en retour beaucoup plus intéressés par ce qu’on poste. Maintenant j’essaie de répondre au maximum et je pense que j’arrive à être à 90 % de taux de réponse.

Quel est le message principal que tu souhaites délivrer à travers tes articles et sur ton blog en général ? Si t’as une citation favorite ou une devise, c’est le bon moment pour la partager !

Mon message c’est que personne n’est parfait, le monde n’est pas parfait, et qu’on peut quand même chercher à voir le positif et à s’améliorer. J’aborde des thèmes de mode éthique, de cosmétiques naturelles, de recettes végé ou de développement personnel… Et l’idée c’est de montrer qu’on peut concilier éthique et plaisir dans sa vie quotidienne.

Une citation que j’aime beaucoup :

« La vie est belle en dépit de tout ! (…) Il y a beaucoup d’épines, mais les roses sont là aussi »

Tchaikovsky

Quelle est la meilleure chose que ton blog t’ait apportée ? As-tu fais pu faire des rencontres et participer à des événements grâce à ton blog ?

Raaah il y en a beaucoup ! J’ai été invitée au festival de Cannes par la Villa Schweppes (comme envoyée spéciale food & drinks), j’ai été à des avant-premières de films en présence des acteurs, on m’a offert des massages, des produits de beauté, des bijoux, j’ai beaucoup de chance d’avoir reçu autant de choses de la vie.

J’ai aussi trouvé du travail grâce à mon blog ! J’ai travaillé comme responsable du marketing digital ou community manager pour des boîtes, et c’est mon blog qui m’a donné des compétences en gestion de communauté, création de contenu, et qui a été ma vitrine auprès de ces entreprises.

Enfin le blog m’a permis de faire de très belles rencontres. J’ai noué des relations d’amitié avec des lecteurs, j’ai reçu des messages plein de gentillesse et de bienveillance, et aussi de rencontrer d’autres blogueuses très inspirantes.

Ton mail pour me demander une interview par exemple, il m’a permis de découvrir ton blog, tes questionnements sur la vie, et j’ai adoré car nous sommes très proches l’une et l’autre. Je ne t’aurais peut-être pas découverte si je n’avais pas été blogueuse et si nous n’avions pas eu ce point commun.

Enfin, quels conseils donnerais-tu aux personnes qui hésitent encore à se lancer ?

Je leur conseillerais d’essayer, de se lancer, sans se mettre une pression de folie car il n’y aucune raison de le faire.

On n’a pas beaucoup à perdre en créant un blog. On peut avoir quelque chose de très bien sur WordPress pour moins de 100 €. Si vous avez peur des réactions de votre entourage, vous n’êtes pas obligée de le dire au début. Et sinon sachez que les gens qui vous connaissent iront voir une fois par curiosité, et oublieront certainement le lendemain.

Donnez-vous entre 6 mois et un an pour voir si ça vous plait. Si ça se trouve, vous allez réaliser que ce n’est pas votre truc de prendre tout le temps des photos et d’écrire des articles pendant votre weekend. Ou alors ça vous donnera un challenge, ça vous poussera à tester de nouvelles choses, à sortir de votre zone de confort, et vous adorerez ça…

La seule façon de le savoir c’est de tenter.

Mais attention, c’est très important d’avoir une touche personnelle et originale qui vous démarque. Il y a beaucouuup de blogs aujourd’hui, et il faut apporter quelque chose de nouveau pour sortir du lot.

Enfin, inscrivez-vous sur Hellocoton pour gagner vos premiers lecteurs. C’est un très bon endroit pour se faire connaître et voir ce qui marche.

 

Interview d’Emilie du blog – La Minute d’Emy : www.laminutedemy.com

Peux-tu te présenter rapidement ? Pourquoi as-tu créé ce blog ?

Je m’appelle Emilie, je suis une blogueuse lifestyle mais également working-mum. Je travaille à côté et mon blog est un joli passe-temps ! Je blogue dans plusieurs catégories : mes coups de cœur lifestyle, déco, littéraire, culinaire, mode et je donne aussi des conseils aux blogueuses dans ma catégorie blogging.

Pourquoi ce nom ?

Il m’est venu comme ça, je voulais quelque chose de personnel et où figurait mon prénom.

Quand as-tu démarré cette activité ?

Il y a bientôt 4 ans.

Y a-t-il un blog ou un site en particulier qui t’as inspiré ou donné envie de te lancer ?

Oui, celui de Betty Autier, le Blog de Betty.

Comment as-tu réalisé ton blog, niveau design et logo ? Quelle plateforme et quel thème utilises-tu ?

Je ne suis pas suffisamment calée en informatique pour répondre à toutes tes questions 🙂 J’ai commencé sur Blogger car c’était très facile d’accès et mon frère qui est informaticien m’a aidé à migrer sur WordPress et à choisir un template.

Comment t’es-tu fait connaître, comment as-tu eu tes premiers abonnés ? (via les réseaux sociaux, plateformes de blogging, cartes de visite, ton entourage…)

Je me suis inscrite sur Hellocoton qui est un très bon vecteur de visites, j’ai également fait des cartes de visite pour aller à certains événements de blogueuses.

Différencies-tu tes comptes sur les réseaux sociaux, en possédant un compte perso et un autre uniquement dédié à ton blog sur Instagram, Facebook, Snapchat etc ?

Oui, j’ai 2 comptes Facebook.

Tes réseaux sociaux préférés ?

J’aime Facebook depuis toujours, j’ai appris à apprécier Twitter et Instagram par la suite.

Lorsque tu postes des photos de toi, qui les prend ?

Mon conjoint, il se dévoue 🙂

A quelle fréquence publies-tu, as-tu un planning que tu respectes ou bien tu publies selon tes envies ?

Je n’ai pas vraiment de planning mais je publie régulièrement (4 à 5 fois par semaine).

Où trouves-tu tes idées d’articles (imagination, journaux, magazines, blogs) et où les notes-tu ? (carnets, ordinateur, téléphone)

Dans toutes mes lectures : blogs, magazines etc., je les note dans deux supports : dans mon téléphone et sur un carnet.

Comment réagit ton entourage à ton activité de blogueuse ? Comprennent-ils ce que tu fais ?

Mes parents ont mis un temps à comprendre ce que je faisais réellement mais ils aiment bien mes articles et du coup, je suis assez fière de mon petit blog.

Es-tu soutenue par tes proches, tes ami(e)s ?

Je n’en ai pas beaucoup parlé autour de moi car expliquer le blogging ce n’est pas si simple que cela.

Quelle place accordes-tu à ton blog dans ta vie (arrives-tu à avoir une vie privée) ?

Oui, j’ai une vie privée mais il est vrai que bloguer prend beaucoup de temps.

Es-tu devenue blogueuse à temps plein ou as-tu d’autres activités à côté ?

J’ai une autre activité professionnelle à côté.

Si tu devais choisir trois mots qui te caractérisent, lesquels choisirais-tu ?

Happy, Maman, Positive.

Quelles sont les règles essentielles selon toi, pour être une bonne blogueuse ? A quoi faut-il accorder le plus d’importance ?  (ses valeurs, sa ligne éditoriale, son contenu, son design, sa présence sur les réseaux sociaux et auprès de sa communauté, ses partenariats / articles sponsorisés ?)

Je pense qu’il faut se faire plaisir, il y a justement trop de règles dans la blogosphère, chacun doit pourvoir faire ce qui lui plaît ! Il faut respecter ses lecteurs, créer un contenu de qualité et si possible donner le meilleur de soi-même !

Quel est le message principal que tu souhaites délivrer à travers tes articles et sur ton blog en général ? Si t’as une citation favorite ou une devise, c’est le bon moment pour la partager !

YES WE CAN ! Tout est possible, il suffit de créer, partager et donner de la positive attitude dans son contenu et ses photos.

Quelle est la meilleure chose que ton blog t’ait apportée ?

De la confiance en moi et aussi de jolies rencontres tant avec des partenaires qu’avec mes lecteurs.

As-tu fais pu faire des rencontres et participer à des événements grâce à ton blog ?

Oui, j’ai déjà participé à des événements comme les Efluent Mums (les mamans influentes de la blogosphère) ou encore les soirées organisées par l’agence Willina lors des rencontres des e-parisiennes.

Enfin, quels conseils donnerais-tu aux personnes qui hésitent encore à se lancer ?

Il ne faut pas hésiter, j’ai longtemps été admirative des autres blogueuses alors lancez-vous ! Sinon, j’ai lancé il y a 2 semaines un groupe Facebook qui réunit toutes « Les Blogueuses Lifestyle » et qui porte le même nom. C’est un groupe à la fois d’entraide et de partage, vous êtes toutes les bienvenues !


Interview de Johanna du blog – Latitude Rose : 
http://latituderose.com/

Peux-tu te présenter rapidement ? Pourquoi as-tu créé ce blog ?

Je m’appelle Johanna, je vis en Charente-Maritime, non loin de La Rochelle. J’ai participé à la création du blog basket et sac à dos lorsque nous sommes partis en voyage avec notre fils pendant un an. A notre retour, j’ai eu envie de créer un blog « de fille », plus girly afin de pouvoir échanger sur des thèmes plus larges que le voyage.

Pourquoi ce nom ?

« Latitude » car ce mot rappelle le voyage et qu’il permet de faire un jeu de mots avec « l’attitude ». On peut donc imaginer que dans mon monde, nous sommes sur la « Latitude Rose » tout en adoptant « l’attitude Rose » 😉

A quel âge as-tu démarré cette activité ?

J’ai créé mon blog à 28 ans, il y a 2 ans.

Y a-t-il un blog ou un site en particulier qui t’as inspiré ou donné envie de te lancer ?

Pas particulièrement, avant de partir en voyage j’ai beaucoup lu le blog de Ryan le sac à dos. J’aimais bien aussi me rendre sur celui de Mango and Salt que je suis toujours et également l’univers de Zoé Bassetto.

Comment as-tu réalisé ton blog, niveau design et logo ? Quelle plateforme et quel thème utilises-tu ?

C’est en grande partie grâce à mon mari si mon blog existe, j’utilise WordPress et le thème Simple Mag. En ce qui concerne ma bannière, c’est un ami peintre et graphiste qui me l’a réalisé, je l’adore, elle est girly comme j’aime.

Comment t’es-tu fait connaître ? Comment as-tu eu tes premiers abonnés ? (via les réseaux sociaux, plateformes de blogging, cartes de visite, ton entourage…)

« Rome ne s’est pas faite en un jour », mes premiers followers étaient principalement des amis et membres de la famille présents sur Facebook qui ont liké ma page. Quelques partages sur la page fan basketetsacados m’ont également rapporté de nouveaux likes. (Johanna a même fait l’objet d’un article sur un site internet grâce à son blog : ici).
Lors de la création de mon blog, j’ai immédiatement créé un compte Instagram, TwitterHellocoton, Google + et récemment je passe un peu plus de temps sur Pinterest, c’est super addictif. Ta question me fait penser que je n’ai toujours pas de cartes de visites. Je dois vraiment me pencher sur la question car c’est un bon moyen de communication lorsque l’on croise quelqu’un et que l’on parle de ce que l’on fait dans la vie. Car qu’on se le dise, la plupart du temps, les personnes rencontrées ne retiennent pas le nom d’un blog laissé au fil d’une conversation.

Différencies-tu tes comptes sur les réseaux sociaux, en possédant un compte perso et un autre uniquement dédié à ton blog sur Instagram, Facebook, Snapchat etc ?

J’ai en effet un compte Facebook privé et un autre avec lequel je créé ma page fan Latitude Rose. J’ai fait ce choix car je possède mon compte Facebook depuis longtemps et je ne souhaitais pas impliquer ma famille ou mes amis indirectement. Pour ce qui est des autres réseaux, je possède uniquement un compte lié au blog et heureusement car je passe déjà un nombre d’heures incroyables à geeker.

Tes réseaux sociaux préférés ? Blogs préférés ?

Je passe beaucoup de temps sur Facebook mais ce n’est pas forcément mon réseau préféré. Je suis vraiment fan de Pinterest pour son côté artistique et des idées à l’infini que l’on peut y trouver En seconde place j’aime beaucoup Instagram, il y a vraiment de très beaux comptes qui me donnent d’ailleurs envie d’en créer un second avec un thème bien précis… affaire à suivre 😉

Les blogs que je lis le plus souvent sont principalement des blogs mode/lifestyle. Il y a So Girly Blog qui vit à Marseille mais anciennement de ma région. La belle Dolly Jessy et sa véritable « frimousse », Mango and Salt pour un univers plus « naturel » et « responsable » lorsque je cherche des produits (vêtements, chaussures ou soins) cruelty free, je file lire ses articles. Et pour finir je suis totalement tombée en amour pour Julinfinity et son univers de sneaker addict, en tant que véritable fan de chaussures, je e pouvais pas passer à côté.

Lorsque tu postes des photos de toi, qui les prend ?

99% du temps ça se passe entre moi, mon trépied et mon appareil photo (ou mon smartphone). Ce n’est pas toujours évident, ça demande du temps mais je prends toujours du plaisir à le faire.

A quelle fréquence publies-tu, as-tu un planning que tu respectes ou bien tu publies selon tes envies ?

Ma fréquence de publication est très très irrégulière. J’ai un travail en parallèle, qui passe en priorité, j’écris donc mes articles lorsque j’ai le temps et l’envie car le blogging est avant tout un plaisir. Je n’ai pas de planning mais depuis que 2017 a commencé, je me dis que ça pourrait être une bonne résolution d’e tenir un pour m’aider à être un peu plus régulière.

Où trouves-tu tes idées d’articles (imagination, journaux, magazines, blogs) et où les notes-tu ? (carnets, ordinateur, téléphone)

La première question à se poser lorsque l’on créé un blog est « est-ce que je suis assez inspirée par ce thème pour pouvoir écrire à l’infini ? » J’ai choisi le Lifestyle car les thèmes abordés sont ceux du quotidien. Je peux donc parler de tout ce qui me plaît, je n’ai jamais été en panne d’inspiration. J’ai une multitude d’idées en stock qui me viennent lorsque mes pensées vagabondent. J’essaie de ne pas « m’inspirer » de blogs, journaux ou autre, ça me donne trop l’impression de « voler les idées » et je veux que mon blog soit à mon image. Je note mes idées un peu partout, bloc note lorsque je suis au bureau, j’ai également un petit carnet où j’écris les grandes lignes des articles que j’ai envie de publier. J’ai aussi un grand classeur avec plein d’idées en vrac, projets d’articles, projets photo, modification à faire sur le blog concernant le rangement de mes catégories etc.

Comment réagit ton entourage à ton activité de blogueuse ? Comprennent-ils ce que tu fais ?

Mon entourage est plutôt positif, mon activité de blogueuse suscite pas mal d’interrogation et de curiosité de leur part, j’aime beaucoup prendre le temps de leur expliquer.

Es-tu soutenue par tes proches, tes ami(e)s ?

Je ne parlerais pas de « soutien » à proprement dit mais aucun de mes proches n’a jamais réagit de manière négative.

Quelle place accordes-tu à ton blog dans ta vie (arrives-tu à avoir une vie privée) ?

En ce qui me concerne, avoir un blog signifie « penser blog h24 » mais ce n’est pas pour autant que je n’arrive pas à décrocher et à penser à ma vie privée. Mais le blog est toujours dans un coin de ma tête. Le blogging est une passion donc ça fait partie de moi comme n’importe quelle autre passion que l’on peut avoir.

Es-tu devenue blogueuse à temps plein ou as-tu d’autres activités à côté ?

Comme je le dis plus haut, j’ai pour le moment une activité principale en parallèle, peut-être plus pour longtemps donc mon avenir proche est assez flou. Faire du blogging une activité à part entière n’est pas une question à prendre à la légère, je me laisse donc du temps pour y réfléchir.

Initialement, je n’ai pas du tout créé mon blog pour « gagner de l’argent » bien que je savais cela possible, grâce à notre blog voyage. Mon envie principale était l’échange. J’ai toujours essayé d’écrire des articles afin que mon blog soit bien référencé et si un blog est bien référencé, il y a de fortes chances d’être contactée pour des partenariats ou sponsoring. Oui je gagne donc de l’argent avec mon blog, par le biais d’articles sponsorisés mais cela reste très ponctuel, je ne pourrais pas prétendre en vivre, ce ne sont que des petits bonus.

Si tu devais choisir trois mots qui te caractérisent, lesquels choisirais-tu ?

C’est tout à fait le genre de questions que je redoute lors d’un entretien d’embauche ! Avec grande difficulté, je dirais donc « curieuse », « souriante », « rêveuse ».

Quelles sont les règles essentielles selon toi, pour être une bonne blogueuse ? A quoi faut-il accorder le plus d’importance ?  (ses valeurs, sa ligne éditoriale, son contenu, son design, sa présence sur les réseaux sociaux et auprès de sa communauté, ses partenariats / articles sponsorisés ?)

Pour moi, la règle essentielle est « être soi ». Je ne pense pas qu’il y ait de règles préétablies pour être une bonne blogueuse, d’ailleurs qu’est-ce qu’une bonne blogueuse ? Est-ce que l’on définit une bonne blogueuse par son nombre de followers, son nombre de visites, la qualité de ses articles ? Malgré tous les articles que l‘on peut lire sur « comment devenir blogueur » le feeling y est également pour beaucoup, moi-même lectrice de blog, je fonctionne au coup de cœur. Des lecteurs pourront accorder beaucoup d’importance au design d’un blog et ne pas s’aventurer à la lecture d’un article si le blog n’est pas « joli » et d’autres vont adorer un blog pour son contenu bien que le design ne soit pas à leur goût.

Quel est le message principal que tu souhaites délivrer à travers tes articles et sur ton blog en général ? Si t’as une citation favorite ou une devise, c’est le bon moment pour la partager !

Mon blog n’a pas pour but principal de faire passer un message, si ce n’est le « partage » et prendre la vie du bon côté. Et si je peux faire « voir la vie en rose » à mes lecteurs, c’est fabuleux !

Ce qui me vient en tête c’est « sourire à a vie ». Nous avons la chance d’être en vie et en bonne santé alors arrêtons de broyer du noir et de tout voir en négatif alors que nous avons tout pour être heureux. (Oui je vis dans le monde des Bisounours).

Quelle est la meilleure chose que ton blog t’ait apportée ?

Mon blog m’a apporté la possibilité de m’investir dans un projet qui m’est propre et de le faire évoluer à ma manière, et par la même occasion de découvrir un univers que je ne connaissais absolument pas.

As-tu fais pu faire des rencontres et participer à des événements grâce à ton blog ?

Le plus gros événement auquel j’ai participé est un press trip en République Tchèque mais c’est principalement  grâce au blog basket et sac à dos que la porte m’a été ouverte, j’ai pu y rencontrer d’autres blogueurs dont certains en effet avec qui j’ai gardé contact. La plupart des événements étant en région parisienne, il est assez compliqué de me déplacer pour passer uniquement quelques heures sur place :/

Enfin, quels conseils donnerais-tu aux personnes qui hésitent encore à se lancer ?

N’hésite pas, si l’envie est là, lance toi, tu n’as rien à perdre après tout !

Je pense tout de même que si l’on veut se lancer dans l’aventure du blogging il faut le faire sérieusement et prendre en considération que la création d’un blog demande un gros investissement en matière de temps. Soyez donc sûr(e) que cela sera toujours un plaisir d’y passer autant de temps.

—————————————-

J’espère que cet article vous a plu et a pu vous inspirer en vous faisant découvrir des profils de blogueuses différents, mais tous plus intéressants les uns que les autres.

Un grand merci à Morgane, Emilie et Johanna d’avoir accepté de prendre du temps pour répondre à mes questions pour cette première partie d’interview. 

N’hésitez pas à me dire en commentaires ce que vous avez retenu de cette interview groupée, des réponses des blogueuses et surtout, si vous souhaitez vous lancer à votre tour dans cette aventure.

 

Des bisous,

Elo

 

Publié le

Passez à l’action pour réaliser vos rêves – Interview de Capucine Morsch

Hola que tal ?!

Aujourd’hui je vous retrouve avec un nouvel article un peu spécial puisque j’ai décidé de passer à l’action en démarrant un des projets que j’ai écris sur ma bucketlist en 2016 et qui me tenait très à cœur : celui d’interviewer au moins 1 personne qui m’inspire.

C’est chose faite ! Pour cette première interview, j’ai eu le plaisir de recevoir Capucine Morsch, coach de vie, conférencière, blogueuse et maintenant youtubeuse.

capucine-morsch
Je l’ai rencontré l’année dernière au meet-up d’Antoine Blanchemaison (alias Antoine BM) et j’ai tout de suite accroché avec elle. Toujours souriante et débordante d’énergie, j’ai eu la chance de la revoir pour échanger à nouveau avec elle et avoir de ses nouvelles. J’en ai donc profité pour l’interviewer puisqu’elle vient tout juste de sortir son premier livre sur Amazon dont voici le lien http://amzn.to/2k3BBMt. Elle s’est lancée en décembre dernier ce défi audacieux d’écrire un livre en 30 jours, défi qu’elle a relevé haut la main puisqu’elle l’a mis en vente sur Amazon le 24 décembre 2016. Le livre s’appelle la Communication Sécurisante Interne (CSI).
Je vous laisse découvrir son interview (vous pouvez aller directement en bas de l’article pour voir l’interview en vidéo) :

Hello Capucine, alors présentes-toi pour ceux qui ne te connaissent pas.

Salut Eloïse, ravie de t’accueillir dans mon petit espace réservé au coaching. Je m’appelle Capucine, j’ai 21 ans aujourd’hui. Alors je fais du coaching, des conférences et j’ai récemment écris un livre, pour justement montrer aux gens comment développer leur confiance en eux ainsi que leur amour envers eux-mêmes. Tout cela dans des conditions où les personnes s’aiment vraiment, où des personnes ne vont pas se baser sur quelque chose d’uniquement artificiel ou par exemple que sur leur corps, pour s’aimer; mais vraiment accepter leurs qualités comme leurs défauts.

Et justement, avoir cette potentialité de se connecter à leurs ressources intensément et s’aimer par rapport à eux-mêmes, sur ce qu’ils sont vraiment à l’intérieur. Voilà pour ma présentation, je pourrai vous en dire plus au cours de l’interview, mais c’était pour aborder un petit peu le sujet qui me passionne en ce moment, c’est-à-dire, l’amour de soi.

As-tu fais des études ? Si oui, qu’as-tu fais ?

Oui j’ai fais des études. J’ai commencé par un bac, tout ce qu’il y a de plus normal, un bac S. C’était plutôt sympathique, et j’aime beaucoup la méthode scientifique qui consiste à vraiment tester et appliquer avant de faire quoique ce soit. Observer quelque chose qui est appliqué, c’est ça que j’aime beaucoup dans cette méthode scientifique et que j’applique moi-même dans ma vie. Tout se passe par l’action, moi-même j’adore ça, et c’est d’ailleurs le nom de ma chaîne [ndlr YouTube] qui est « Passer à l’action pour vos rêves » et c’est ça vraiment, que je prône. Parce que tu peux apprendre toute la théorie que tu veux, si tu ne la mets pas en application dans ta vie, ça ne va rien te donner et au final, ça ne va servir à rien.

Donc si je t’invite à faire un seul truc, c’est que dès que tu apprends quelque chose, met le en application dans ta vie. Et même si ce n’est pas parfait au début, même si ce n’est pas quelque chose que tu pourrais modifier et que tu pourrais perfectionner, vas-y, fonce parce que si tu attends que ce soit parfait, tu ne le feras jamais. Alors si j’ai un conseil à te donner c’est de passer à l’action, si tu as un rêve, si tu as un objectif, si tu as quelque chose qui te parle et qui est important pour toi, alors vas-y !

Pour revenir à ta question, donc après mon bac S j’ai fais une semaine de biologie. Je m’étais lancée dans la bio parce que c’était ce qui me plaisait le plus, et c’était en rapport avec la science aussi. Je suis donc allée en fac de bio, je me suis dis que ça allait me plaire, la science étant la matière que je préfère. J’ai commencé à aller à la fac, et ça ne m’a pas plu du tout. Cette méthode d’aller en amphi, d’être anonyme parmi tous les étudiants et tout… C’était quelque chose dont je ne pouvais plus déjà au lycée j’en avais un peu marre, et en terminale c’était déjà un peu la catastrophe. J’ai eu mon bac mais j’avais même plus envie de travailler à ce moment-là. C’était une méthode qui ne me convenait plus du tout, une méthode d’apprentissage dont je ne pouvais plus.

Je n’apprenais même plus, et je me suis dit : «ok je vais une semaine en fac de bio pour voir», mais ça ne m’a vraiment pas plu, j’ai donc décidé de quitter la fac. Mais je ne me suis pas arrêtée là niveau études. Par la suite, j’ai fais deux ans de psychologie mais c’était de mon propre gré c’est-à-dire que j’ai fais ça à distance. J’ai choisi l’option à distance parce que justement j’apprenais beaucoup mieux toute seule, plutôt qu’avec un prof et être obligée d’aller à son rythme. En effet, on a tous un rythme différent et je trouve que s’adapter à un prof n’est pas forcément ce qu’il y a de mieux, tout en restant un élève anonyme parmi des milliers d’étudiants etc, je ne trouve pas ça cool comme méthode. Ce n’est pas très sympathique comme façon d’apprendre.

J’ai donc pris des cours à distance avec la fac de Saint-Denis à Paris VIII. Du coup j’ai étudié la psychologie, et là ça m’a plu. A côté de ça, j’ai commencé à étudier et à me former au coaching et à la PNL [ndlr, Programmation Neuro-Linguistique], avec des bouquins ainsi qu’à l’hypnose par la suite. Au final, la PNL et l’hypnose m’ont beaucoup plus plu que la psychologie car c’était plus de la pratique avec des cas concrets et à appliquer, que la théorie de la psycho. Certes Freud c’est intéressant, mais ça ne me permettait pas de mettre en application et surtout d’avoir des résultats concrets dans ma vie. C’est donc pour ça que j’ai décidé d’aller dans le privé et de me former moi-même dans d’autres éléments de développement personnel.

Etant une ancienne timide, ou plutôt introvertie car comme le dit David Laroche, le mot « timide » en réalité n’existe pas, quels sont les meilleurs conseils que tu puisses donner aux gens qui nous lisent et qui le sont encore aujourd’hui ?

Moi ce que je peux donner comme conseils vu que j’étais effectivement timide aussi auparavant, et que j’ai pu développer ça et que j’ai surtout pu vaincre cette timidité; alors je ne dis pas que je ne suis pas timide des fois, car c’est quelque chose qui est quand même ancré en nous et tu ne peux pas l’enlever définitivement.  Mais en soit, c’est quelque chose que tu peux développer par exemple, quand tu parles d’introversion également, tu peux aussi développer ton côté extraverti. Mais ce n’est pas quelque chose qui va être permanent, tu ne vas pas être soit complètement extraverti, soit complètement introverti, tu ne vas pas être complètement timide ni complètement confiant à chaque fois, dans chaque situation. Le but c’est de vraiment développer comme un muscle ta confiance.

Tu vas essayer de la muscler et de muscler aussi ton côté extraverti. Moi ce que je pourrai te conseiller justement pour muscler ça c’est de se lancer des défis, ça c’est une méthode au top qui a toujours fait ses preuves. Personnellement ce que j’ai commencé par faire, c’est me lancer des défis pour sortir de ma zone de confort. Il faut faire des trucs que tu n’as pas forcément l’habitude de faire et qui pourraient justement te mettre en situation de dépassement de toi. Parce qu’au final, tu vas te rendre compte que tu peux casser des croyances limitantes en faisant ça et c’est ça qui est magique dans les défis. Tu vas te rendre compte que tu as des croyances qui te limitent mais que tu peux casser et aller au-delà de celles-ci. Tu te colles l’étiquette de timide ou d’introverti, mais au final ce n’est qu’une étiquette et tu peux l’enlever quand tu veux !

Donc si j’avais un conseil, c’est de vous donner un défi, une action à faire que vous ne pensez pas trop réalisable mais quand même un minimum pour ne pas vous démotiver et que ce soit quelque chose qui vous tienne à cœur. Essayez de trouver ce défi là, lancez-le vous, vous pouvez même publier un commentaire en dessous de cette interview en nous disant quel(s) défi(s) vous vous lancez. Ou même, demandez-nous des défis, on adore lancer des défis !

Organises-tu toujours des conférences et fais-tu toujours du coaching physique ?

En effet, je continue mes conférences, j’en fais une par mois. Là j’étais passée à 2 conférences par mois mais avec la publication de mon livre puis d’autres projets qui arrivent aussi, je n’ai pas pu continuer ça donc j’en fais plutôt une par mois, comme en ce moment. Elles ont lieu dans différents endroits, je vous donnerai plus de détails si vous êtes intéressés, demandez-le nous en commentaires.  Ce sont donc des conférences sur le thème de la confiance en soi et de l’amour de soi. Justement, on se fixe des objectifs et des actions précises. On va pouvoir travailler sur tes objectifs, sur ce qui est important pour toi par rapport à tes valeurs et qui tu es exactement.Ça c’est pour les conférences.

Concernant le coaching physique, je continue également à en faire, le coaching c’est vraiment puissant. Tu vas casser encore plus de croyances limitantes, ça va te permettre de te concentrer sur tes valeurs et sur tes objectifs. C’est un peu pareil que ce que l’on fait en conférence et en atelier, mais ça va être encore plus approfondi vu qu’on sera seul avec la personne. On va vraiment pouvoir aller booster la personne et aller la challenger au plus profond d’elle-même, aller chercher ses limites et les dépasser. C’est vraiment intense.

Tu es vraiment avec la personne, là tu ne peux pas fuir, esquiver les questions, tu es vraiment présent. Tu as quelqu’un qui t’aide à dépasser des challenges, qui te motive et qui te donne en plus les clés pour y arriver, c’est excellent. Moi j’ai fais beaucoup de coaching en tant que coachée (en tant qu’élève) aussi et c’est juste quelque chose de formidable. Tu avances tellement plus vite, c’est ça qui est intéressant dans le coaching. Tu peux avancer par toi-même, il n’y a pas de problème, mais le coaching ça va te permettre d’aller peut-être 3 ou 4 fois plus vite si tu te prêtes vraiment au jeu.

Etant donné que tu continues à faire du coaching et organiser des conférences, où peut-on te trouver ?

Tu peux me retrouver sur les réseaux sociaux, sur Facebook et sur YouTube. Mon adresse mail c’est capucinemorsch@yahoo.fr. En ce qui concerne les événements et mes conférences, tu peux me retrouver sur Eventbrite en tapant Capucine Morsch et me suivre sur Meetup (site où il y a pas mal d’événements classés par domaine).

J’ai vu que tu commençais à pas mal voyager ces derniers temps, ce sont des voyages d’affaire ?

La plupart du temps ce sont effectivement des voyages d’affaire, mais ce sont aussi parfois des voyages pour filmer des vidéos. Comme en Tunisie par exemple, j’ai adoré parce que j’étais sur la plage et c’est trop bien, ça te donne de l’inspiration. Donc la plupart du temps ce sont soit des voyages d’affaire soit des voyages pour m’inspirer, pour être entourée de beaux paysages et vous donner aussi de belles vidéos parce que c’est important. Quand ça concerne le business, ces voyages me permettent de rencontrer des collègues comme Anthony Nevo (sa chaîne YouTube), je ne sais pas si vous connaissez. Je devrais d’ailleurs bientôt travailler avec lui. On va papoter business, YouTube et coaching évidemment. Les voyages ça permet de se ressourcer, c’est sûr. J’allie ainsi vacances et travail, c’est un style de vie.

D’ailleurs lorsque tu ne voyages pas, comment se déroulent tes journées ? Quel est ton emploi du temps type ?

Pour mon emploi du temps type, je n’en ai pas vraiment, si ce n’est qu’en ce moment je fais un job d’hôtesse à côté, à mi-temps. Ça me permet d’économiser pour voyager encore plus, du coup je fais ça pendant quelques temps. Je pense continuer peut-être encore 2 mois, avant de me mettre au « chômage » et me permettre justement de me concentrer encore plus sur mon business. En tout cas ce qui est intéressant dans ce job d’hôtesse c’est qu’en fait je ne fais jamais ce job là au final. Ça ne demande pas beaucoup d’énergie et de temps, il suffit d’accueillir les gens toutes les 2 minutes, ça ne me demande pas beaucoup de focus. Je peux donc à côté continuer à faire mon business et je me retrouve la plupart du temps à être sur Facebook ou sur les réseaux en train de créer ou d’écrire des vidéos donc c’est comme si au final je travaillais tout le temps sur mon business. En parallèle, mon emploi du type basique on va dire, est vraiment tout le temps différent.

Il y a souvent du montage qui revient, des tournages, mais c’est toujours fait différemment. J’essaie vraiment de varier, je n’aime pas m’établir de routine, par exemple aller de 9h à 10h je fais mon montage. Ça c’est LE truc qui tue ma créativité et que je ne peux pas faire. La plupart du temps je me retrouve à faire ce que j’ai envie sur le moment, ce que je ressens le plus. Par exemple, si j’ai envie de faire du montage je le fais. Si j’ai envie de créer, de tourner je le fais. Mon style de vie et mon business c’est tout simplement d’être dans une bonne énergie, tout mon focus est sur ça. Pour les vidéos j’ai besoin d’être dans une bonne énergie, pour écrire des articles inspirants ou des audios c’est la même chose, pour faire des séances de coaching, des séminaires, des conférences c’est pareil. Le but c’est donc de me concentrer là-dessus et pour ça je fais du sport.

Justement on parlait du Miracle Morning, je fais un peu ça mais de mon côté vu que je ne connais pas encore très bien la méthode. Donc je fais du sport tous les matins, de 30 minutes à 1h. Ça c’est ce que j’essaie de me fixer tous les jours, ensuite je fais beaucoup de visualisation (mais pas de méditation). Dans le sens où je mets de la musique à fond, de la musique inspirante pour me mettre dans une bonne énergie, la musique jouant énormément sur le moral. Et justement, si vous avez un moment de blues ou je ne sais quoi, franchement la musique ça peut tellement vous remotiver, je pense que vous le savez mais je le rappelle quand même.

Ça joue sur les vibrations, nous sommes nous-mêmes des vibrations. Je ne sais pas si tu connais la théorie de la physique quantique, mais en résumé c’est que tout est vibration, tes pensées et tes émotions sont des vibrations, et la musique en fait partie. Du coup, en jouant sur ces vibrations avec la musique par exemple, ça va te permettre d’être dans une good vibe. C’est d’ailleurs un peu ça mon business au final, toute ma vie est concentrée là-dessus, sur le fait d’être alignée avec moi-même et centrer sur mes valeurs aussi.

Après ton livre, quels sont tes nouveaux projets pour cette année ?

Pour cette question, je vais te répondre en live de manière totalement improvisée parce que je n’ai pas du tout pris le temps encore de refaire mes objectifs parce que, justement j’en parlais avec d’autres entrepreneurs, et pour nous les résolutions c’est un peu sur toute l’année, pour nos objectifs c’est pareil. Du coup je ne me suis pas forcément fixée pour 2017 des choses en particulier juste parce que c’est la nouvelle année. Alors forcément j’ai des objectifs à l’année mais je ne vais pas attendre le nouvel an pour me fixer des objectifs. Je vais plutôt reprendre des objectifs que j’avais déjà fixés avant et je vais continuer à les poursuivre. Par exemple, pour mon livre ça va être de vendre encore plus d’exemplaires, d’en parler grâce à la communication, faire sa promotion.

Cela va permettre aux gens d’avoir cet outil là et de l’appliquer vraiment dans leur vie, c’est ce qui me touche beaucoup car si c’est juste pour lire le bouquin, ce n’est pas très intéressant. Effectivement, ça peut leur permettre d’avoir des prises de conscience mais c’est mieux s’ils les appliquent vraiment. J’en parle pas mal dans mes vidéos en ce moment, mais ce livre je l’ai écris pour mon frère en grande partie. Il a lui aussi l’idée d’écrire un livre sauf qu’il ne passe pas à l’action. Il est dans la procrastination, un peu dans le déni de lui-même, le déni de ses capacités.

Et du coup ça me frustre beaucoup parce que j’aimerais bien pouvoir l’aider en tant que coach et même en tant que sœur, et je ne peux pas forcément faire les choses à sa place et l’aider si lui n’en n’a pas envie. J’ai donc décidé de passer à l’action, ça ne sert à rien de lui faire la morale, ni de l’aider si lui ne veut pas s’aider. Le mieux que j’ai trouvé à faire c’est de l’inspirer en passant à l’action. Il faut inspirer nos frérots !

Au final je dirai que pour cette année je souhaite continuer à développer mon livre, à me faire connaître sur les réseaux et à faire découvrir aux autres mon style de vie. C’est ma façon à moi d’inspirer les gens à faire la même chose ou à réaliser leurs propres rêves car ce ne sont pas forcément les mêmes que les miens, heureusement. Puis, toujours continuer dans le coaching en permettant aux personnes d’avoir des outils concrets pour pouvoir changer et pour évoluer, ça c’est ce qui me touche beaucoup. Je compte aussi continuer à faire des vidéos bien évidemment. Continuer à créer tout au long de cette année en fait. C’est l’extension de mes valeurs et de moi-même afin de toucher le plus de monde possible.

Sur tous les projets que tu as pu réaliser jusqu’à présent, quels sont ceux qui te rendent le plus fière aujourd’hui ?

Le premier c’est mon livre. Je m’étais fixé comme objectif ou comme vision on va dire, que mon année 2016 soit l’année de ma réussite. Ce projet me parle et je suis vraiment fière de l’avoir fais, parce que je me dis que si je ne m’étais pas fixé ce défi d’écrire ce livre en 30 jours, j’aurai peut-être pu le faire en 10 ou 20 ans, j’en sais rien. Il aurait peut-être pu ne jamais sortir parce que je ne me serai jamais posée, et je n’aurai jamais eu l’idée de continuer et de le finir surtout. En réalité, ce projet d’écrire un livre, je l’avais depuis déjà 2 ans. A chaque fois j’écrivais un peu puis au final je ne continuai pas car je n’avais pas d’engagement ni de motivation. J’écrivais à nouveau un mois plus tard, mais c’était la même chose sous une autre forme. Mais ça ne continuait pas vraiment l’histoire et ça traînait.

La procrastination ce n’est pas bon, c’est pour ça que je vous parle des défis. Le fait de fixer ce défi et de m’engager publiquement sur Facebook et sur YouTube, ça m’a permis de booster ma créativité et d’aller jusqu’au bout. M’engager publiquement m’a certes mis une certaine pression mais positive, comme on en parlait tout à l’heure. Faut effectivement bien faire la différence entre stress positif et stress négatif et dans ce cas-là ça m’a beaucoup stressé, je ne vais pas le nier. Ecrire un livre en 30 jours alors qu’on n’y connait rien ce n’est pas forcément facile. Au final, c’était plus du stress positif car j’ai appris tellement de choses en peu de temps, c’est incroyable et génial !

A un moment néanmoins, il y a un peu eut un petit peu de stress négatif quand même, j’ai ressenti que je stressais trop. Je me disais, « il faut que ce soit parfait ». ll y a eut trop de perfectionnisme, et je me disais « je vais le relire 50 fois pour qu’il y ait le moindre mot sans aucune faute ». Evidemment, pour les fautes je l’ai fais relire donc ça c’était un peu moins challengeant. Mais il y a toujours les tournures de phrases que tu as envie de bien mettre, donner plus d’exemples à un moment donné etc et ça pour le coup ça m’a vraiment challengé parce que je voulais sans cesse modifier des choses.

Je me disais je vais sortir 50 versions, ça ne va pas le faire. Au final à un moment je me suis dis « je stoppe, je publie et j’arrête de relire et voilà. » Et tu vois l’importance de se donner un objectif limité dans le temps c’est que si je ne m’étais pas fixée 30 jours, j’aurai pu le modifier à vie. Alors que là je me suis dis « ok on est au 30ème jour j’arrête c’est bon, et je le publie ». Je vous invite donc à limiter vos objectifs dans le temps, c’est super important. Sinon, toutes les tâches urgentes que vous avez à faire passeront avant ce qui est important pour vous. C’est vraiment dommage.

Un peu similaire à la question précédente, quelle est la plus grande leçon que tu as pu tirer d’une expérience qui t’a profondément marqué ?

C’est une super question et je voulais y venir donc c’est parfait. Ecoute ça va être très récent justement, c’est ma relation avec mon ex. Ça fait 2 mois qu’on ne se parle plus du tout et qu’on ne se voit plus. On s’est revus en Tunisie mais c’était en mode embrouilles, ce n’était pas terrible. En résumé, cette relation a été spéciale. Pour te donner une idée, mon ex est une personne qui critique beaucoup. Le problème c’est qu’il m’a critiqué énormément, sur tout ce qui était possible de critiquer chez moi. Ma relation date de novembre de l’année dernière (2015).

Pendant toute la relation, et surtout après, mon estime et ma confiance en moi ont été au plus bas. Après 2-3 mois donc en janvier, février, je n’avais plus d’estime ni d’amour pour moi-même et j’étais vraiment mal, j’étais déprimée, je me sentais vraiment pas bien. En réalité, je lui accordais beaucoup trop d’importance par rapport à tout ça. C’est-à-dire que je le laissais jouer avec ma confiance, par ses pensées, ses critiques,  et par mon « acceptation ». Parce que je l’aimais et justement parce que je me disais aussi « peut-être que c’est vrai, je suis peut-être susceptible à ce qu’il dit. » Je me remettais en question moi-même, et ça ça m’a vachement démoralisé au final.

Après quand j’ai pris conscience que ce n’était pas moi le problème, que c’était lui qui critiquait et que c’était de la méchanceté gratuite, déjà ça m’a fait du bien car je me suis dit que ce n’était pas moi le problème. Puis, je me suis dis que je ne me respectais pas, parce que ce n’est pas une manière de traiter les gens et je n’aurais pas dû me laisser faire. Mais j’étais tellement prise dans pleins d’émotions que je me suis laissé faire. A partir d’un moment, je me suis dis « stop, il faut que je change, ce n’est pas possible  de continuer à être dans une relation comme ça irrespectueuse et basée sur la non confiance. » J’avais même peur de lui à un moment, peur de ses jugements, je ne lui parlais plus. Je ne lui disais plus rien, donc c’était bizarre comme relation.

Ce qui m’a aidé c’est le fait de me concentrer et de savoir ce qui était important pour moi, et mes valeurs, que j’ai pu me focaliser à nouveau là-dessus et que j’ai pu me défaire de cette relation toxique. Parce que j’aurai pu me perdre dans cette relation pour le coup. J’aurais pu aller encore beaucoup plus dans le mal, d’ailleurs je suis bien descendue mais je suis bien remontée aussi donc tout va bien. Ce livre aussi est pour moi la transformation de toutes ces émotions négatives liées à cette relation et de tout le travail que j’ai pu faire sur moi par rapport à cette relation également.

Je ne sais si tu ou vous connaissez les blessures de l’âme, mais en résumé c’est une théorie de Lise Bourbeau, qui explique comme quoi on a des blessures enfouies en nous depuis l’enfance et qui sont véritablement ancrées dans nous. On se créé en fait des masques par rapport à ça pour se protéger de ses blessures. Un exemple tout bête, je crois que quand tu as la blessure d’injustice, tu poses le masque d’indifférent. C’est-à-dire que quand tu as cette blessure qui est activée, tu vas devenir un peu indifférent avec les gens, du coup tu poses ce masque-là pour te protéger, et tu vas changer ton comportement par rapport à ça. Un autre exemple, la blessure d’abandon va avoir le masque du dépendant.

C’est-à-dire que quand cette blessure va être activée chez une personne, celle-ci pourra avoir des comportements de dépendance par rapport à une personne qu’elle côtoie alors qu’elle n’est pas comme ça à la base. Et pour reprendre mon histoire perso, ça a un peu activé mes 3 blessures les plus importantes, parce qu’on a un petit peu toutes les différentes sortes de blessures en nous plus ou moins. Mais pour moi celle de l’abandon a été énormément challengée pour le coup, donc j’ai beaucoup travaillé sur celle-ci et ce n’est pas plus mal au final. Après j’ai beaucoup travaillé sur la blessure d’injustice surtout en ce moment en fait, je travaille encore dessus. Je suis qu’elle est bien présente mais c’est le plus gros travail que je fais en ce moment.

La dernière était la blessure de trahison car il m’a trompé. Ce genre de choses ne fait jamais du bien au moral et ça remet en cause beaucoup de choses. Et donc pour le livre, écrire un bouquin m’a vraiment permis de transformer toutes ces émotions négatives en quelque chose de positif pour moi et pour les autres. Ça c’est ce que je vous invite à faire aussi, c’est un conseil que je peux vous donner : si jamais vous avez des émotions négatives, essayez de les transformer en un projet, pour atteindre des objectifs etc. Parce qu’en fait vos émotions négatives c’est de l’énergie et une fois que vous en avez pis conscience, vous pouvez les transformer pour atteindre un objectif.

Utilisez la puissance pour vous aider. Par exemple, en visualisation, vous pouvez imaginer que vos émotions négatives sont d’une certaine couleur. Vous les placez dans un coin de votre tête, et à côté vous placez votre objectif, votre projet ou même les personnes que vous aimez et vous pouvez faire une espèce de liaison entre les 2 et imaginer que toutes vos émotions négatives vont entrer dans un espèce de tunnel et qu’elles vont se transformer au fur et à mesure en énergie encore plus puissante pour vos objectifs que celle que vous aviez au départ.

As-tu eu ce fameux syndrome de la page blanche ou tu étais dans un état de flow quasi permanent ?

J’ai bien entendu eu le syndrome de la page blanche, il y avait des moments où je ne savais pas quoi écrire. Enfin le problème ce n’est pas tellement le fait de ne pas savoir quoi écrire mais il y avait juste pleins de moments où je répétais les mêmes choses. Je me disais « ça j’ai déjà dis, ça je m’en fiche, ça je n’ai pas forcément envie de le partager. » Et il y avait des moments où je ne savais vraiment pas quoi écrire pour le coup, et je me disais « comment je vais faire pour atteindre l’état de flow ? » C’était un peu stressant comme défi, je me disais « il faut que je trouve ! » et je me mettais un peu trop de pression par rapport à ça.

Justement, le fait de trouver un équilibre entre le lâcher prise et le stress positif, ça m’a permis d’être plus ou moins toujours dans cet état de flow, le fait aussi d’être allée en Tunisie, ça m’a aussi aidé à trouver cet état de flow. Et évidemment, toutes les techniques de développement personnel que je connais ainsi que toutes les techniques de coaching, ça permet vraiment de se recentrer et ça c’est intéressant. Si j’avais une technique à vous donner, moi personnellement ce que j’aime beaucoup faire pour l’écriture ou dans mes vidéos, c’est raconter ma journée. Ça peut paraître étrange mais tu le fais sous forme de vlog, par exemple.

Tu commences à raconter quelque chose qui te touche ou qui t’as touché dans la journée, et au fur et à mesure, même si tu n’as pas d’idées, ça te permet de te focaliser sur quelque chose d’autre que sur cette recherche d’idées et ça permet de lâcher prise et d’être dans un état où tu te permets de t’exprimer. Par exemple, chez les psys ou les coachs c’est un peu pareil. Ils te posent une question, au départ tu ne sais pas forcément quoi dire puis au fur et à mesure tu réponds, et puis petit à petit t’as des liaisons qui se font entre tes neurones etc et donc tu continues à parler.

C’est ça ma méthode qui fonctionne bien, c’est de commencer à parler d’un sujet que t’aimes bien et tu vas voir que même si tu n’as pas d’idées, au final ça va t’aider. Il y a un deuxième truc aussi que je pourrai conseiller, c’est le mind map. Le mind map pour ceux qui ne connaissent pas c’est une carte un peu heuristique (qui est utile à la découverte de faits et de théories) mentale, et ça décrit ce que tu as dans ton cerveau et la façon dont c’est connecté. En bref, tu peux partir de n’importe quelle idée, je ne sais pas un écureuil, ou tiens ce café par exemple. Et en fait, tu vas noter la première idée, ce à quoi ça te fait penser. Dans mon exemple, le café ça peut me faire penser à la Tunisie parce que je n’arrêtai pas de boire des cafés au lait, et la Tunisie ça me fait penser à mon ex et mon ex ça me fait penser à mes blessures.

Et donc au fur et à mesure, ce qui est intéressant c’est qu’en fonction du sens dans lequel  tu prends ton mind map, soit ça va te permettre de t’organiser, soit ça va te permettre d’avoir des idées, soit ça va te permettre d’arriver à quelque chose qui te touche, et même d’arriver à quelque chose d’important pour toi, soit de positif ou de négatif. Par exemple, quand tu as une peur et que tu n’arrives pas forcément à toucher une émotion négative, ou ce à quoi c’est dû, tu fais un mind map en partant d’une idée et tu vas voir qu’au fur et à mesure, ton inconscient va t’y mener. C’est une méthode qu’on utilise beaucoup en psychologie et en psychothérapie.

Comme tu dis on peut également l’utiliser pour son business, établir un business plan pour ses clients etc, moi je l’utilise vraiment au quotidien même plusieurs fois par jour parce que ça m’aide vraiment à m’organiser. Comme ça reprend le schéma du cerveau, c’est top, tu te fais une carte de ton cerveau et ça éclairci les choses. Ça te permet d’avoir une vision plus globale, car des fois tu as un peu la tête dans le guidon, dans tes pensées etc donc ça va te permettre de prendre un vrai recul.

Où et comment te vois-tu dans 2 ans ? Dans 5 ans ?

Alors… pour ces 6 prochains mois ou dans 1 an déjà on va commencer par le début, je me vois à 1 000 abonnés de plus sur ma chaîne YouTube. Je me vois vivre de mon business, donc ça c’est plus dans 2 ans. Je me vois être totalement indépendante financièrement dans le sens où j’aurai des revenus passifs. C’est-à-dire que je pourrai dormir tout en gagnant de l’argent, dans le sens où je pourrai voyager et avoir quand même des rentrées d’argent. Ne pas forcément être obligé d’échanger du temps contre de l’argent, ça c’est vraiment un objectif qui me tient à cœur et que j’ai envie de développer cette année encore plus.

Mon livre m’aide aussi à avoir des revenus passifs, ça ça peut aller jusqu’à ma mort. Les formations en ligne c’est pareil. C’est pour ça que je trouve ça très intéressant comme business tout ce qui est en ligne (webmarketing), tu peux vraiment gagner de l’argent tout le temps. L’autre fois justement j’avais vendu une formation, une personne l’avait acheté pendant que je dormais et j’étais là « wow, c’est trop bien ! » C’est dingue et puis ça peut être partout dans le monde, une fois que tu les traduis, ça peut être exponentiel.

Le business en ligne c’est vraiment quelque chose de super intéressant pour faire des revenus passifs et être libre financièrement. Pareil, l’immobilier, ça m’intéresse aussi. Ca c’est plus dans 2 à 5 ans justement parce que pour l’instant je ne m’y connais pas des masses. On va dire que j’ai d’autres projets avant. Après je me vois bien faire des collaborations avec des plus gros youtubeurs encore, donc ça ce sera à plus ou moins court terme parce que j’ai déjà contacté des youtubeurs comme Anthony Nevo. Après je pense aussi à Laetitia de la chaîne Le Corps, La Maison, L’Esprit, j’adore ce qu’elle fait. Donc Laetitia, Esther et La Carologie (Carolina) aussi. Elles m’intriguent vraiment et j’ai réellement envie de bosser avec elles, c’est un de mes prochains challenges.

Voici le lien de l’interview en vidéo :

Première partie http://bit.ly/2kdayO0
Deuxième partie http://bit.ly/2jzOXyu

Retrouvez toutes les informations sur Capucine Morsch ci-dessous :

Une de ses vidéos publiée sur sa chaîne YouTube : http://bit.ly/2iJb0E6
Sa chaîne YouTube : http://bit.ly/2iJ4BJ1
Son livre : http://amzn.to/2k3BBMt
Son blog : https://passezalaction.wordpress.com/
Son Linkedin : http://bit.ly/2iJ2WDf

? Retrouvez ses autres interviews ici ?

http://bit.ly/2jfy61u (interview vidéo sur comment passer à l’action pour vos rêves)
http://bit.ly/2jfChu7 (interview podcast sur l’activité de son entreprise)

Publié le

Mon nouveau projet !

Comme je vous l’évoque sur ma page « A propos », j’ai un projet qui me tient à cœur et que je souhaite réaliser très prochainement.

Ce projet consiste à interviewer des personnes plus ou moins connues dans leurs différents domaines de prédilection (mode, lifestyle, photographie, cuisine, voyages, sport…) qui m’inspirent énormément et que je suis quasi quotidiennement sur les réseaux sociaux pour la plupart, en particulier sur Instagram et Snapchat.

Mon projet est de vous proposer des interviews basées sur le développement personnel pour découvrir une autre approche de leur personnalité, différente de celle que les médias peuvent nous montrer d’eux. Chaque personne « connue », influente reste avant tout un être humain et on a parfois tendance à l’oublier.

Mon objectif principal est de montrer à tous et surtout aux personnes de ma génération que tout est possible si on a de l’audace, de la détermination et surtout de la passion ! Il ne suffit pas de rêver sa vie, il suffit de sortir de sa zone de confort, d’affronter ses peurs et de passer à l’action.
Je veux que ces interviews puissent retranscrire le parcours de ces personnes influentes, inspirantes et qu’elles puissent être une source de motivation pour les personnes qui regarderont mes vidéos que ce soit sur mon blog ou YouTube.

J’ai toujours rêvé de poser mes propres questions aux personnes connues qui m’inspiraient énormément et je me dis qu’il est temps que moi aussi je passe à l’action pour réaliser un des mes plus grands rêves d’enfant.
Ce que je veux faire se base évidemment sur un vrai projet professionnel, je ne suis pas là en tant que simple « fan », je souhaite réellement faire passer un message et j’insiste sur ça à travers ces entretiens.

Je suis là pour décrypter ce qui a fait le succès de ces personnes et comment elles en sont arrivées là. Je sais que ces personnes ont déjà donné des centaines d’interviews pour certaines mais je veux vraiment faire quelque chose de différent, qui sorte de l’ordinaire. Leurs parcours, leur réussite et leurs projets m’intéressent et c’est sur ça que je veux me focaliser plus que le simple fait de décrypter leur notoriété, car les bases de leur succès sont avant tout ce qu’elles ont dû traversé, traversent et traverseront par la suite.

Je vous mets donc ma vidéo de présentation YouTube juste en-dessous :

Et voici le lien de ma chaîne pour vous abonner ou en savoir plus sur ce que je propose sur YouTube.