Publié le

Terre Blanche, véritable havre de paix pour les sportifs

Bienvenue à Terre Blanche, Hotel***** Spa Golf Resort

Terre Blanche, à seulement 45 minutes de Nice en voiture, situé sur les hauteurs de la côte, est un endroit très prisé.

Cet hôtel qui est un véritable havre de paix s’étend sur près de 2,5 fois la superficie de Monaco. Loin du bruit, il permet aux clients qui s’y rendent de se reposer et se relaxer au SPA, tout en ayant une vue imprenable sur les villages typiques du sud-est. A cela s’ajoute une académie de golf des plus réputées au monde, la « LeadBetter Academy », où des professionnels y proposent autant des cours particuliers qu’en petits groupes.

Terre Blanche

Etant donné le cachet de cet immense hôtel, le prix pour un week-end reste assez élevé. Il faut compter aux alentours de 660€ pour avoir la chance de venir passer un week-end là-bas.

Mais, je n’ai pas fini de te présenter ses avantages, je ne t’ai pas encore parlé des chambres. En effet, l’établissement ne dispose pas de chambres traditionnelles, « conventionnelles », mais plutôt de petites villas.

Terre Blanche

 

Terre BlancheVue depuis la terrasse d’une chambre

Point supplémentaire et loin d’être déplaisant, tu as le droit à des commodités et petits soins tout au long du séjour, et ce, en tout lieu. Tu peux commander des voiturettes pour traverser tout le complexe : que ce soit du restaurant du golf, au spa en passant par le bar de l’hôtel ; qui sont d’ailleurs tous des endroits dotés d’un charme incroyable, tout est à ta disposition. Quels que soient tes vacances de rêves, sportives, au calme dans la nature, ou encore en famille, tout est réunit à Terre Blanche.

Les buffets du matin proposent autant des céréales que des produits healthy, du miel bio confectionné par l’hôtel lui même (s’il-vous-plaît), de la confiture de rose, ainsi que d’autres mets qui aiguisent tes papilles et te font découvrir des nouvelles saveurs encore inconnues.

A l’inverse, il est tout à fait possible de se prendre un bon petit-déjeuner, style « brunch », avant de partir passer une journée au golf sur 2 parcours de 18 trous. La vue depuis le terrain est à couper le souffle avec un panorama à 360° sur les petits villages alentours, notamment sur Callian.

Terre Blanche

Comme tu l’auras sûrement compris, en te rendant à Terre Blanche, tu as la possibilité de vivre quelques jours de sports intensifs, avec un programme adapté à ton niveau. Tu peux également commander en option si tu le souhaites, des prestations incluant des soins du visage, du corps ainsi que des massages, entre autre, après une séance de golf un peu chargée (9h30-16h30).

Avec en plus, en option, des massages, soins de la peau et du visage, ainsi que différentes prestations dans ce style pour tout ceux qui le souhaitent suite à des séances de golf souvent chargées (De 9h30 à 16H30).

Terre Blanche

Si tu décides de prendre cette option, tu pourras alors découvrir à cette occasion le magnifique Spa, qui se trouve plus haut dans le domaine. Toujours pour les plus sportifs, cela fait une petite marche. Sinon, il est également possible d’appeler la conciergerie qui se charge de t’envoyer un chauffeur au pied de ta villa afin de t’emmener là-bas dans les plus brefs délais.

Le Spa est, lors des vacances scolaires, parfois un peu chargé et donc légèrement bruyant, mais pour la plupart du temps cela reste calme. A l’intérieur, on y découvre un grand bassin, une autre piscine chaude avec accessoires de massage ; ainsi qu’un sauna, hammam et un solarium.

Terre Blanche

C’est donc complètement détendu et apaisé que l’on se prélasse dans une eau chaude, accompagné d’une légère brise pour s’aérer juste comme il faut.

Si tu préfères te relaxer auprès de la nature et profiter pleinement en étant à l’air libre, tu peux aller te promener autour du domaine en te baladant dans les allées jonchées de plantes locales, qui permettent d’être réellement dépaysé, surtout lorsqu’on est habitués à la ville.

Terre Blanche

Bien sûr, il est aussi possible de s’allonger sur un des nombreux transats de la piscine intérieure avec ses écouteurs, en ayant à sa disposition des bouteilles d’eau ainsi que des fruits pour apprécier pleinement.

Après avoir passé une journée plus ou moins chargée, il est l’heure d’aller dîner. Tu as le choix entre deux restaurants qui se situent au sein du complexe hôtelier principal. L’un proposant une carte assez simple mais tout aussi alléchante, avec des produits frais et régionaux. Sandwiches, pâtes, viandes et quelques salades sont proposés sur la carte.

L’autre restaurant est lui, gastronomique. Il propose un menu recherché avec une possibilité d’avoir 7 ou 9 plats, de tous types, accompagnés d’entremets entre chaque verre de vin (qui sont eux-même adaptés au plat servi en face de soi).

Bien que le prix soit un peu excessif, une fois de plus, le travail d’un Meilleur Ouvrier de France se ressent dès la première bouchée.

Terre Blanche

Terre Blanche

Enfin, le personnel de Terre Blanche est très professionnel tout en sachant rester simple, et une connexion se créée dès que les chefs de rangs parlent avec passion de leurs recommandations.

Pour les plus curieux, voici la vidéo officielle du Resort :

En espérant t’avoir donné des idées pour tes prochaines vacances,

Et toi, où as-tu prévu d’aller ?

Charles

Publié le

Porto City Guide

Mes vacances d’été à Porto

Me revoilà pour un nouvel article dans une thématique un peu différente de d’habitude, mais que j’adore tant autant, les voyages. Depuis que je suis toute petite, j’ai eu l’occasion de déménager à plusieurs reprises grâce au travail de mon père, notamment dans les DOM-TOM. C’est d’ailleurs là-bas qu’Eloïse et moi nous sommes rencontrées pour la 1ère fois. Ces déménagements à répétition m’ont donné la bougeotte et depuis, les voyages sont devenus une part importante dans ma vie !

Pour moi, le voyage c’est avant tout quelque chose de magique et d’unique. Voyager te permet de découvrir une ville ou un pays, tout en quittant tes habitudes. Il te fait sortir de ta zone de confort, t’aide à casser ta routine quotidienne et surtout, t’amène à faire de nouvelles rencontres qui te marquent souvent à jamais. Grâce à elles, tu en apprends beaucoup à la fois sur toi et sur la vie en général.

Ainsi, cet été, j’ai eu la chance de partir au Portugal et plus précisément à Porto, avec mes meilleurs amis. Je ne connaissais pas du tout ce pays et je peux te dire que j’en ai pris plein la vue ! Comme cette ville m’a beaucoup plu, je vais te raconter un peu mon voyage. Let’s go !

Tout d’abord, il faut savoir que la ville de Porto est divisée en 5 quartiers, ce qui te permet de programmer tes visites plus facilement.

Le premier jour, on a donc commencé par le quartier Ribeira. C’est le cœur historique de la ville, il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco et ça, ce n’est pas pour rien !

Personnellement, j’ai flashé sur l’Igreja de São Francisco et le Palácio da Bolsa. L’église  (l’Igreja) possède une façade gothique, mais l’intérieur est totalement baroque. Lorsque l’on entre à l’intérieur de celle-ci, on ne sait où donner de la tête tellement il y a de l’or partout. Juste un mot : SPLENDIDE !

IMG_3987.jpg

La visite se poursuit au sous-sol, où se trouvent les catacombes. Beaucoup de cercueils y sont exposés à la fois devant les murs mais aussi au sol. On marche dessus, c’est un peu bizarre. Pour rester dans le thème de la mort et du glauque, les Portugais ont décidé de laisser des ossements à certains endroits. Les trappes sont entourées de lumières rouges, ce qui accentue le sang qui a coulé. Cela donne vraiment froid dans le dos, mais ça reste très joli à voir.

IMG_3986.jpg

IMG_3980.jpg

Ensuite, juste à côté de l’église se situe le Palácio da Bolsa. Il fut bâti à la gloire des riches négociants. A l’intérieur trône un magnifique escalier, ainsi que des fresques et des mosaïques. Le palais de la Bourse (Palácio) se fait uniquement en visite guidée. Cette visite nous a appris pas mal de choses, notamment le fait que le palais de la Bourse est maintenant devenu le siège de la Chambre du Commerce et de l’Industrie. Personnellement, la salle qui m’a le plus scotchée reste la « salle arabe ». Elle est juste magnifique, ses décors muraux sont somptueux. Pour te donner une idée de la valeur de cette salle, il faut compter 20 000€ pour une simple location. Comme tu le vois, c’est peu 😉

IMG_4019.jpg

En avançant dans la visite, on se rend ensuite dans les hauteurs du quartier, où on aperçoit la cathédrale Sé qui surplombe la ville. Elle est un peu difficile d’accès quand on arrive par le bas de la ville via les quais de Ribeira, mais c’est tout ce qui fait son charme. Elle fait partie des incontournables à voir quand on va à Porto, mais pour être honnête, j’ai été déçue car je trouve que la cathédrale est trop sombre. Je m’attendais vraiment à quelque chose de plus grandiose.

IMG_4035.jpg

Le deuxième jour, nous avons fait une journée cannyoning, c’était génial !

Nous sommes partis avec Oporto Adventure qui propose aussi d’autres activités. L’excursion se fait au Parc National de Penada Gerês. La journée nous a coûté 75€ par personne. Le prix comprend la location du matériel, le trajet aller/retour (ils viennent nous chercher et nous ramènent chez nous, c’est le top) plus les 4 heures d’activité. Je trouve que le prix est raisonnable pour ce que ça comprend. On en prend plein la vue toute la journée, c’est juste mémorable ! Paysages à couper le souffle, endroit paisible, cascades, sauts de 16 mètres de haut, descente en rappel, eau transparente…  Franchement si tu peux le faire, fais-le, tu ne le regretteras pas c’est promis !

IMG_4496.jpg

IMG_4445.jpg

Le troisième jour, direction le quartier d’Aliados et Bolhão.

Dans ce quartier, mes coups de cœur ont été la Torre dos Clerigos et le Mercado do Bolhão. La tour des clercs s’élève à 76 mètres de haut et il faut gravir 225 marches d’un  petit escalier très étroit en colimaçon. Après cette ascension, une vue panoramique à 360° t’attend. J’ai été ébahi d’avoir cette vue aussi imprenable. A ce moment- là, on se sent extrêmement petit.

IMG_4128.jpg

Ensuite vient mon autre coup de cœur, pour le marché de Bolhão cette fois-ci. J’en suis tombée amoureuse ! C’est un petit marché couvert regroupant une multitude de stands. Du poissonnier, en passant par le primeur, le vendeur d’ail… A vrai dire, on ne sait même pas par où commencer. Ce marché regorge de couleurs, de senteurs, j’ai tout simplement adoré. Le midi, nous avons mangé sur place, c’est quelque chose que je te recommande : les produits sont frais et préparés sur place, ils sont cuisinés dès que tu as passé ta commande. Bref, il n’y a rien à redire là-dessus, manger dans cette ambiance de marché était un véritable plaisir.

IMG_4104.jpg

Autre chose, qui n’a jamais entendu parler de la gare de São Bento qui rappelle l’âge d’or du chemin de fer ? Dans le hall, environ 20 000 azulejos (faïences portugaises) composent de magnifiques fresques retraçant l’histoire des transports et de grands épisodes historiques. C’est sublime. Je n’imagine pas le temps passé par les ouvriers pour déposer une à une ces azulejos. Franchement, bravo !

IMG_4119.jpg

Enfin, petite visite des « églises siamoises » je les appelle comme ça car elles sont l’une à côté de l’autre. On a du mal à les différencier de l’extérieur et à savoir qu’il y a deux églises différentes. Ceux sont les Igreja do Carmo et Igreja dos Carmelitas. La façade de l’église de Carmo, est recouverte d’une fresque d’azulejos qui rend hommage à la Vierge. Les deux églises sont uniquement séparées par un mur d’un mètre de large et jadis, il permettait de séparer les moines du Carmo, des religieuse Carmélites.

IMG_4177.jpg

Dans ce quartier, il est recommandé de faire la Livrario Lello. La plus célèbre librairie du pays où un imposant escalier trône au milieu de la pièce. Nous n’avons pas pu la faire car il y avait sans vous mentir au moins 2 heures de queue pour rentrer dedans, alors on a laissé tomber. Cette librairie est tellement réputée qu’elle est devenue payante mais cela n’arrête pas les gens de venir la voir et de vouloir entrer à l’intérieur. On a préféré découvrir davantage la ville et ses ruelles plutôt que d’attendre…

IMG_4172.jpg

Pour la suite de notre circuit, nous avons regroupé le quartier de Massarelos et celui de Miragaia car il y a peu de choses à voir. Le Jardin do Palácio de Cristal est quant à lui, situé sur les hauteurs de Massarelos, surplombant la ville et offrant une vue panoramique sur Vila Nova de Gaia. Un magnifique jardin avec ses fontaines, sa roseraie et ses miradouros (belvédères).

Ayant pris un appartement du côté de Vila Nova de Gaia, on avait l’habitude de voir Porto sous tous ses angles, mais changer de côté nous a fait du bien. Cependant, Porto est tout de même plus joli à voir que Vila Nova de Gaia. En effet, du côté de Vila Nova de Gaia, il n’y a essentiellement que les caves de Porto et les maisons de vins à visiter. Rien de bien très passionnant hormis pour les fans de vins. De plus, il n’y a pas autant de couleurs que du côté du centre ville de Porto et de ses monuments. En revanche, le petit plus de Vila Nova de Gaia sont les prix attractifs de locations des appartements !

IMG_4232.jpg

S’en suit le quartier de Miragaia dans lequel le Centro Portugues de Fotografia attire l’attention. En effet, le musée de photographie (Centro Portugues de Fotografia) a trouvé refuge dans une ancienne prison. Le musée y expose des photographies contemporaines ainsi que sa collection de tirages sépia datant de la naissance de la photographie. Les expositions de photos contemporaines sont renouvelées régulièrement, ce qui permet de continuer à donner vie à ce monument. Il retrace également l’histoire de l’appareil photo. J’ai trouvé ça trop mignon car c’est incroyable de comparer la taille d’un appareil photo de l’époque à ceux de maintenant qui ne tiennent pour certains que dans une seule main ! Tu apprends vite qu’avant, la patience était de rigueur et que sans celle-ci, tu ne pouvais pas devenir (un bon) photographe. Si la photographie te passionne et que tu veux en découvrir davantage, je te recommande ce musée sans hésiter. Tu vas sûrement apprendre des choses que tu ignorais encore.

Dans ce même quartier se situe aussi le quartier juif. Cependant, je fus déçue car il ne reste plus trop de trace, une église y est même présente.

IMG_4194.jpg

A la suite de cette visite, nous nous sommes rendus au Muséum Nacional Soares des Reis, qui est installé dans un palais. Je n’ai pas trop aimé ce musée, beaucoup trop de tableaux à mon goût, aucune ou très peu d’explications, donc beaucoup de difficultés pour s’imprégner des œuvres comme il faut.

IMG_4281.jpg

Enfin, pour accéder au quartier de Vila Nova de Gaia, il faut traverser le Ponte Dom Luis I. Ce fameux pont est l’oeuvre de Théophile Seyrig, un disciple de Gustave Eiffel. Son tablier (structure, voie) supérieur est aujourd’hui réservé aux piétons et au métro. Les voitures empruntent le tablier inférieur avec d’étroits passages piétons. La vue sur le fleuve et la vieille ville est à couper le souffle. J’ai eu la chance de le traverser tous les jours et je ne m’en suis jamais lassée.

En étant du côté de Vila Nova de Gaia, je vous conseille aussi fortement de faire la croisière des six ponts. C’est une balade sur le Douro qui dure environ 1h. La croisière se fait à l’aide des barcos rabelos (bateaux à fond plat) autrefois utilisés pour le transport du porto sur le Douro. Pour cette croisière, je vous conseille de la faire avec la compagnie Rota do douro. La croisière coûte 10€, dans le prix est compris la visite d’une cave et d’une maison de porto. La cave de porto est celle d’Oflley, on a eu le droit à une visite guidée qui fut très intéressante et très claire. J’ai bien aimé voir les grands tonneaux de vin en chêne, ce matériau leur donne du charme. Et à la fin, on a bien sûr eu le droit à une dégustation de porto !

IMG_4323.jpg

IMG_4377.jpg

Côté nourriture, à ne SURTOUT pas manquer si tu vas au Portugal : les pastéis de nata ! Produit phare portugais, un incontournable gastronomique. Cette pâtisserie ressemble à un petit flan avec de la pâte feuilletée et une crème aux œufs c’est juste DIVIN. Bon j’avoue, si tu fais attention à ta ligne, ce n’est pas forcément le top, mais en vacances l’important c’est de se faire plaisir non ?!

IMG_4005.jpg

Pour résumer mon séjour à Porto, je dirai que c’est une ville magnifique, remplie de couleurs présentes à chaque coin de rue. En te promenant, tu ne cesses de découvrir des coins et recoins ainsi que des ruelles toutes plus mignonnes les unes que les autres. Tu en découvres tous les jours ! Niveau finances, il faudra compter en moyenne 60€ pour toutes les visites confondues dont je t’ai parlé, sachant que si tu es étudiant(e), le tarif réduit s’applique en montrant simplement ta carte et franchement, ça c’est cool ! Pour les repas, je te conseille de prendre le petit déjeuner à l’appartement ou à l’hôtel suivant où tu es hébergé(e). Et pour le reste, évite juste les restaurants le long du douro et n’aie pas peur de t’éloigner un peu en allant du côté des petits restaurants qui sont certes beaucoup moins beaux mais tu y manges au moins local et niveau prix c’est beaucoup plus attractif. Tu peux facilement manger pour à peine 10€ par repas tout en ayant un repas très copieux et de qualité.

Aussi, on a découvert un peu trop tard à mon goût, un petit restaurant du côté de Vila Nova de Gaia. Il s’appelle Casa Adao, c’est une tuerie ! Je suis fan de leur riz aux crevettes comme ils l’appellent : c’est du riz avec des gambas cuisinés dans une sauce tomate maison avec des épices. Il n’y a rien à redire, en plus les patrons sont super gentils. Ils parlent français et ils te mettent à l’aise, c’est comme à la maison.

Pour sortir le soir et surtout la nuit, je t’avoue que je suis un peu mitigée. Boire un verre dans un bar, il n’y a pas de soucis, mais pour ce qui est de sortir en boîte c’est une autre affaire ! On nous avait conseillé une boîte : l’Eskada. Elle se situe dans les hauteurs de Porto, on y a été en taxi. Le cadre est super beau, il y a même une partie en plein air avec des fauteuils. L’intérieur est tout neuf et franchement, c’est vraiment cosy. Mais en ce qui concerne la musique, c’est là que ça coince. J’y suis restée 2 ou 3h et je me suis ennuyée  tout le long, alors que j’adore les boîtes de nuit. Dans ce club, le Dj passait à 90% de la musique portugaise que je ne connaissais pas et les seules musiques que je connaissais étaient en anglais. Elles dataient des années 2000, donc bon, comment te dire que ce n’était pas la grosse soirée de l’année. En plus, on était tous serrés comme des sardines, compressés les uns sur les autres, j’étais pressée de sortir. Après ce n’est que mon avis, et peut être que TOI tu vas adorer cette boîte et la musique. Il en faut pour tous les goûts !

Dernière astuce de Ju’ : pour ne pas perdre une miette de mon voyage à Porto, j’ai réalisé un roadbook. Mais un roadbook c’est quoi ? C’est tout simplement un carnet de voyage ou un album de vacances. Il permet de mettre en valeurs tes photos, il retrace ton périple, tes coups de cœur et tes souvenirs. Franchement c’est bien pratique ! Tu peux le customiser avec tout et n’importe quoi : des autocollants, des cartes de restaurants, tes tickets pour les visites, tous les prospectus que tu trouveras. Mets-y aussi pleins de couleurs pour que ton roadbook prenne vie et surtout lâche toi, il doit te ressembler !

Et toi, quelle est ta destination coup de cœur ?

As-tu déjà été à Porto ou au Portugal ? Si oui, as-tu aimé ?
N’hésite pas à nous dire en commentaires si mon roadbook t’as inspiré et si tu en as déjà fais un lors d’un de tes voyages.

Justine

Publié le

Découverte du Four Seasons Hotel George V

En passant à côté des Champs-Elysées l’autre jour, et après avoir fait une longue balade dans Paris, on a décidé avec une amie de rentrer dans l’Hôtel de luxe Four Seasons George V. Bon en vérité, sachant que Kristina Bazan alias Kayture est à Paris en ce moment et qu’elle loge dans cet hôtel, j’avais espéré la croiser dans les parages, mais je n’ai finalement pas eu l’occasion de la rencontrer. Ce sera pour une autre fois, tant pis !
D’ailleurs, si l’un ou l’une de vous sait comment je peux la contacter ou me mettre en relation avec elle, je suis preneuse car j’ai réellement quelques projets à lui faire part. Donc n’hésitez pas à me laisser un commentaire sous ce post ou me contacter en mp sur les réseaux sociaux, on ne sait jamais 😉

Je l’avais mentionné sur Twitter, mais j’attends toujours sa réponse ahah.

eloisencl tweet Kayture

Revenons-en au George V ! Même si je n’ai pas pu voir Kristina Bazan, j’ai tout de même pu découvrir cet immeuble sublime qu’est l’Hôtel Four Seasons. La beauté du décor et l’ambiance cosy font de cet endroit un hôtel plein de charme et d’atouts. Que ce soit dans le hall d’entrée en passant par la terrasse où l’on peut s’y poser pour déguster un thé ou bien un repas, rien n’est laissé au hasard pour que le client s’y sente bien. Le personnel est accueillant et on sent qu’il est dévoué à délivrer des prestations de service haut de gamme afin de satisfaire au maximum sa clientèle.

hotel four seasons entree

Ce que j’ai personnellement adoré, ce sont les fleurs aux multiples couleurs (roses, violettes, orangées…) qui constituent une majeur partie du décor, elles sont omniprésentes dans l’ensemble de l’hôtel. Elles donnent ce côté de fraîcheur et d’été au 5 étoiles. Ce qui est agréable aussi, c’est lorsque l’on se pose un instant pour écouter le pianiste jouer quelques morceaux, c’est apaisant. On peut autant se relaxer dans un fauteuil en écoutant simplement les mélodies du piano, ou aller dans une des pièces juste à côté et travailler en même temps, avec juste le tempo de l’instrument comme bruit de fond. C’est vraiment top pour à la fois profiter du moment présent, sans pour autant être déconcentrés dans ce qu’on fait.

Je pense que j’aurai encore pas mal de choses à dire sur le Four Seasons, mais je n’ai pas visité l’hôtel en entier. J’espère un jour en avoir l’occasion, car passer une nuit dans un hôtel de luxe fait partie des choses que j’aimerais faire et que j’ai noté dans ma bucketlist.

Mais en attendant, étant accro aux réseaux sociaux, je n’ai pas pu m’empêcher de partager des photos et vidéos de l’hôtel, que ce soit sur Snapchat et Instagram stories. Je t’en mets quelques unes juste en-dessous, histoire d’avoir un aperçu de ce que tu as loupé si tu ne me suis pas encore sur les réseaux (@eloisencl pour Snapchat et IG).

hotel four seasons george V

hotel four seasons eloisencl

hotel four seasons george V elo&ana bis

hotel four seasons george V elo&ana

hotel four seasons pianiste

hotel four seasons bijouterie Bouchon

hotel four seasons elo&ana

Four Seasons Hôtel George V, Paris
31 avenue George V – 75008 Paris
Téléphone : 01 49 52 70 00

 

J’espère que cet article t’aura donner envie d’aller découvrir ce lieu, sinon d’en découvrir un du même style.

Et toi, as-tu déjà eu cette chance de séjourner dans un hôtel de luxe ?

(Cet article n’est pas sponsorisé par l’Hôtel Four Seasons George V, je le dis toujours dans mes articles si c’est une collaboration ou pas, en le précisant à l’aide d’une *)

Publié le

Ma sélection des plus belles villas « Tumblr »

Hello !

En ce moment je n’arrête pas de voir sur Twitter, Instagram, Weheartit et autre des photos d’immenses maisons qui font toutes plus rêver les unes que les autres. J’ai donc choisi de sélectionner quelques unes d’entre elles (pour ne pas dire toutes) et de vous les partager. J’ai essayé de les rassembler par style architecturale (oui oui) mais aussi avec leurs jardins, palmiers et piscines, un vrai travail de pro (soyez indulgents).
Voici donc ma sélection de « Dream houses » = maisons de rêve comme on dit dans le jargon Tumblr.

Dreamhouse 1

Dreamhouse 2

Dreamhouse 3.jpg

Dreamhouse 4

Dreamhouse 5.jpg

Dreamhouse 6

Dreamhouse 7

Dreamhouse 8

Dreamhouse 9.jpg

Dreamhouse 10

Dreamhouse 11

Dreamhouse 13

Dreamhouse 14

Dreamhouse 15

Et vous, laquelle préférez-vous ?

 

Publié le

Un séjour outre-Atlantique, à St Barth (part 2)

Voici la suite des aventures de ma meilleure amie :

« La deuxième semaine, nous nous sommes envolés pour Saint-Barthélemy. Réputée pour ses riches habitants faisant partis de la jet set, ses stars en tous genres, et vu comme un mini St-Tropez, l’île conserve néanmoins son charme naturel et et son côté sauvage.
Le tour de l’île est « assez rapide », et on passe ainsi des villas de stars toutes plus immenses les unes que les autres, à des endroits plus sauvages comme Colombier qui a gardé son côté local avec ses cases et ses habitants.
Les habitants de St-Barth, les locaux sont d’une incroyable gentillesse, comme les guadeloupéens. Bien sûr, ils ont une mentalité et un style de vie un peu différent, mais surtout, ils ont un franc-parler qui les caractérise bien. Ils sont très sociables et nous mettent à l’aise dès le départ.

Pour cette dernière semaine, nous avons donc profité de la plage et de la piscine tous les matins. Le soir, on continuait de se faire plaisir en découvrant des recettes locales (comme au snack « Le Select »), et dans des restaurants plus côtés comme chez « Eddy’s », meilleur restaurant de ma vie mais qui affiche des prix de malade.
Pour éliminer tous ces excès, faire une partie du tour de l’île à pied a été bénéfique pour mon corps, mais ça a été très intense pour le coup. En effet, les chemins étant plus que vallonnés, ces 2 jours de randonnée n’ont pas été de tout repos et les courbatures se sont vite fait sentir.

Pendant ces 2 jours de ballades, j’ai eu la chance de voir une quarantaine de tortues de toutes les tailles (je n’avais jamais vu de bébés tortues, c’est trop mignon). J’étais donc aux anges moi qui adore les animaux !

Comme vous l’aurez compris, j’ai passé un séjour plus que mouvementé, si intense et si court à la fois ! J’ai déjà hâte d’y retourner. Cette fois-ci, j’adorerais emmener Eloïse avec moi parce que ça fait 13 ans qu’elle n’est pas retournée dans un pays où elle a passé 3 années de sa vie là-bas. »

J’espère que son récit vous a plus,

Bonne fin de week-end mes soleils !

large (1)
creds : Weheartit

Publié le

Un séjour outre-Atlantique, en Guadeloupe

Récit d’une amie

« Partie pendant 2 semaines en Guadeloupe, je viens tout juste de rentrer. En 2 semaines, j’ai pu en voir des choses ! Tout passe tellement vite quand on part à l’étranger, on essaye de profiter de chaque instant à 1000%. Mes journées étaient bien chargées durant tout le séjour, elles ont été remplies de découvertes et d’émotions, face à la diversité de ces somptueux paysages.

On était logés en bungalow. Ensemble, ils formaient comme un petit village très cosy. Nous avions aussi accès à une piscine de 1000 m2 avec vue sur l’océan, c’était juste à couper le souffle !

Le premier jour, nous sommes allés faire un tour sur le marché de St-François. Là-bas, les commerçants sont très chaleureux, ils débordent de gentillesse. Ils savent vendre sans trop en faire. Tout se fait dans la joie et la bonne humeur. La chaleur commençait à se faire ressentir, à peine 9h du matin, on aurait dit qu’il était déjà 2h de l’aprèm.
Nous sommes ensuite allés visiter la distillerie Damoiseau, connue pour sa fabrication de rhums ancestrale. C’est très intéressant et on apprend beaucoup de choses, notamment sur la manière dont le rhum est fabriqué, à travers différentes étapes : la canne à sucre est d’abord sélectionnée, puis mélangée avec de l’eau et enfin, le tout est distillé. Grâce à ses étapes, on observe ainsi comment la canne à sucre est transformée pour obtenir le fameux « Rhum Damoiseau ».

Le deuxième jour, nous sommes partis faire un tour à la cascade aux écrevisses : voyage à travers la « jungle guadeloupéenne » en passant par la route des Mamelles, nous avons eu le droit à une grosse bouffée d’air frais en passant par ce chemin. Ça fait beaucoup de bien et c’est très ressourçant. En arrivant sur un petit parking en pente, on aperçoit très vite le panneau indiquant la cascade qui n’est plus qu’à quelques mètres. On l’entend au loin s’agiter. 5 minutes plus tard, on arrive enfin à la voir.

Le troisième jour, c’était chute du Carbet au programme. La chute du Carbet comprend 3 cascades. Je n’en ai vu que deux sur les trois. Nous avons aperçus la première assez rapidement, et la seconde n’était visible qu’après 2h de marche. Pour voir la troisième, il fallait encore marcher pendant 3h. C’était une nouvelle fois magnifique, et bien qu’il fasse lourd, les cascades nous donnaient un peu de fraîcheur grâce à l’humidité qu’elles dégagent. Nous nous sommes arrêtés pour pique-niquer, et des mangoustes qui nous entouraient sont venues manger les restes de notre repas qu’on leur avait laissé.

Le quatrième jour, on a fait une sortie plongée à Malendure (en Basse-Terre). C’était d’abord farniente sur une plage de sable gris fin, vous savez ce sable tout doux au toucher ! C’est surprenant de voir du sable gris pour la première fois. Cet endroit ressemble à un petit coin de paradis, avec pleins de petites boutiques et restaurants locaux tout autour. Tout au long du séjour, j’ai adoré goûter pleins de produits locaux, et ce jour-là, j’ai pu tester le bokit, qui est un sandwich frit à base d’huile de tournesol et qu’on peut garnir comme on le souhaite. C’était super bon et surtout bien gras (vive la cuisine créole !).
Après le repas, nous avons embarqués à bord d’un bateau à moteur, direction les réserves naturelles pour admirer la faune et la flore sous-marine. J’adore la plongée et là, j’ai été plus que gâtée. C’était superbe, j’ai pu voir des tortues de mer et nager avec. Il y avait aussi des jolis poissons aux multiples couleurs. Pendant plus de 2h, j’étais au paradis.
Pour finir cette journée en beauté, nous avons passer la soirée autour d’un bon punch (et oui, on n’échappe pas aux traditions ! Evidemment, à consommer avec modération…). »

JBNN7799