Home blog Nouvelle édition de folie pour le Main Square Festival

Nouvelle édition de folie pour le Main Square Festival

by Eloïse juillet 18, 2018

Les 6,7 et 8 juillet 2018, me voilà de nouveau, pour la sixième fois consécutive, au Main Square Festival. Sixième fois et pour cause, je ne m’imagine pas ne pas y aller, au risque de sentir mon année incomplète. Je retrouve la citadelle d’Arras transformée par deux scènes : la Green Room et la Main Stage, prête à accueillir plus de 120 000 personnes en l’espace de ces trois jours de folie. 120 000 personnes c’est énorme, mais pas étonnant lorsque l’on voit la programmation : tout au long du week-end se succèdent près d’une quarantaine d’artistes parmi lesquels Dépêche Mode, Justice, IAM, BB Brunes, Nekfeu, Orelsan…

Il fait chaud, il fait beau, cela fait 1 an que j’attends de retrouver le site et une semaine que je ne tiens plus en place. 18h15, je quitte mon lieu de travail et prends directement la route du festival. Après avoir récupéré mon pass presse et retrouvé mes amis, direction la Green Room pour écouter Roméo Elvis, quoi de mieux pour un premier concert que celui d’un de nos artistes préférés ? Premier bain de foule, on se met tranquillement dans l’ambiance, on fait une petite pause entre chaque concert pour repartir encore plus en forme, toujours déterminés à atteindre les barrières de devant la scène, sans jamais y arriver. Pour finir avec cette première journée, on s’ambiance aux rythmes du DJ Paul Kalkbrenner jusqu’à 2h30.

Le lendemain, ouverture des portes à 14h00 pour un premier concert à 15h00. L’intérêt d’arriver plus tôt que le début des artistes ? Tout simplement pour le village mis en place. On y trouve un stand de massages gratuits faits par des élèves d’école de kiné, des jeux concours à base de lancer de fléchettes et de concours de batterie, des stands de préventions où l’on distribue préservatifs, bouchons d’oreilles, gel hydroalcoolique et même de la crème solaire. Eh oui, malgré la triste réputation du temps du nord, on notera un week-end sans aucun nuage avec une moyenne de température à 30°.

Et pas de panique quant à l’éventuel manque de nourritures ou de boissons pour satisfaire les festivaliers affamés et déshydratés : le staff a mis en place 6 bars et une trentaine de stands de nourritures, du traditionnel kebab frites, pâtes à toutes les sauces, pizzas, aux plus originaux falafels. Pour les petites faims, on trouve aussi un stand de crêpes, gaufres, donuts et bonbons, de quoi trouver son bonheur. Le système de paiement mis en place est aussi très pratique : le cashless, qui permet de payer soit avec son bracelet, soit avec son téléphone. Pas de risque de vol ou de perte de cash, histoire de pouvoir profiter sans stresser et ne pas vérifier ses poches après chaque pogo.

Après une journée de festival, malgré la fatigue et les kilomètres parcourus, car oui mine de rien on atteint facilement les 10km de piétinement par jour, direction la douche. En effet, le sol de l’une des deux scènes est composé de cailloux et de poussière, poussière qui a pris un malin plaisir à se coller au corps dégoulinant des festivaliers, qui en sautant sur place l’ont soulevée.

Seul bémol de ce festival : le manque de sécurité. Bien que les festivaliers « normaux » se fassent fouiller intégralement (les vigiles ont même vérifié que rien ne se cachait dans les plis d’un éventail), pour les invités médias, pas la moindre fouille, aussi bien physique que visuelle, qui sait ce que j’aurais pu cacher dans mes poches ou dans mon sac ? On peut aussi dire que le prix de la bière est quelque peu excessif (6€30 pour une pinte de Heineken, sans le verre, qui lui coûte 1€30).

Un grand merci en tout cas au staff qui, chaque année, fourni un travail exceptionnel pour satisfaire les festivaliers, aux bénévoles qui montent la scène et assurent le bon déroulement des événements, à la ville d’Arras qui nous permet de mettre le bazar pendant 3 jours, et bien sûr, merci à toi Eloïse, de m’avoir permis de renouveler une nouvelle fois cette magnifique expérience.

37638955_970314929817393_1414723899014250496_n37642131_970315106484042_8382305638004293632_n37689304_970314626484090_2210501675909644288_n37667188_970315926483960_7743683368759328768_n37698849_970313203150899_542979596740460544_n

Recap du festival

Les + :
-météo parfaite
-large choix de nourriture
-massages gratuits

Les – :
-absence de fouille pour certaines personnes
-bières un peu chères

Mes artistes préférés :
BB Brunes et Feder

Chloé (étudiante)
Instagram

You may also like

1 comment

Ma première fois aux Francofolies | Eloïse Nicolas août 6, 2018 - 12:37

[…] rendons à la 33ème édition des Francofolies ! Après avoir fait Art Rock, les 3 éléphants, le Main Square, la Nuit de l’Erdre et le Garorock, RDV à La Rochelle pour ma première fois aux Franco avec […]

Reply

Laisse un commentaire 🌷